( 12 Photos, âmes sensibles s’abstenir ) Veille de sa nuit de noces: Oumou Diop attaquée à coups de hache par sa co-épouse Salimata

Pikine : Une femme attaquée à coups de hache par sa co-épouse la veille de sa nuit de noces

Après le crime passionnel des Maristes, une autre tragédie sur fond de jalousie a eu lieu à Thiaroye Médina 4, dans la banlieue dakaroise. Salimata D. a asséné plusieurs coups de machettes à sa nouvelle coépouse, Oumou D.
D’après le récit de Les Echos, qui donne l’information, la ‘’awo’’ (première femme) qui n’a pas supporté de voir sa voisine devenir sa coépouse, est passée à l’acte. Elle a acheté une machette toute neuve et attaqué celle-ci dans la rue, précise le journal. Lequel indique que les domiciles des deux coépouses sont juste séparés par une ou deux maisons sur le même alignement.
Sachant ce dont sa femme était capable, le mari, un vigile de profession, avait convoqué une réunion d’urgence de la famille de son épouse. Ce, suite aux menaces profanées par sa femme de faire la peau à sa voisine qu’elle accusait de vouloir prendre sa place dans le cœur de son époux. Savonnée par sa famille, la ‘’awo’’ avait fait mine de reculer en présentant ses excuses. Quelques jours plus tard, elle se jette sur la copine de son mari en pleine rue pour la battre. Des voisins ont dû intervenir pour les séparer, relate la source.
En représailles, le mari officialise sa relation et épouse Oumou qui devait rejoindre le domicile conjugal le 1 novembre dernier. Ce qu’il ne fallait pas faire. Puisque la ‘’awo’’ usera, rapporte les Echos, des 50 mille francs CFA qu’il lui avait donnés comme le veut la tradition en guise de cadeau de consolation pour acheter une machette. Arme dont Salimata usera pour asséner plusieurs coups à sa nouvelle coépouse.
Lors de son audition au commissariat de Thiaroye, la mise en cause a justifié son geste par l’attitude « provocatrice » d’Oumou, qui, de son côté, se remet peu à peu de ses blessures, après sa prise en charge médicale.

 

O.D., habitant à Pikine Nietty Mbarr, a été violemment attaquée par sa co-épouse, S.T., la veille de sa nuit de noces. Mariée depuis un mois, la victime devait regagner le domicile conjugal jeudi dernier. La veille, mercredi, vers 9 heures, elle subit les foudres de la première femme de son époux qui l’attendait chez la vendeuse de petit-déjeuner du quartier.

?Selon les témoignages recueillis par Seneweb, S.T. aurait prémédité son coup. Elle aurait acheté l’arme du crime, une hache de 50 cm, grâce à l’argent que lui aurait remis son mari pour les préparatifs de la venue de sa co-épouse.

Attaquée par surprise, O.D. n’a pas eu le temps de riposter face à la violence des coups assénés par S.T. (voir les photos). Elle a été évacuée à l’hôpital de Pikine. Sa vie ne serait pas en danger. Quant à sa co-épouse, elle est en détention au camp pénal de Liberté 6.