ACCIDENTS EN MER : 61 PÊCHEURS MORTS EN SIX

61 pêcheurs sont morts ou portés disparus, en six mois, selon les estimations du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Aminata Mbengue Ndiaye, qui présidait hier jeudi, 10 octobre, la cérémonie de lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité en mer. Initiée par la Direction de la protection et de surveillance des pêches (DPSP), la campagne cible le secteur de la pêche artisanale, pour le respect des normes de sécurité, surtout face aux nombreuses victimes faites par le grand bleu. Durant le premier semestre de l’année 2019, 54 accidents ont été enregistrés, occasionnant des dégâts matériels estimés à 55 millions F CFA, rapporte Vox populi.

Face à ce constat, l’autorité de tutelle n’a pas raté l’occasion pour lancer un appel à l’ensemble des acteurs de la pêche pour le respect du port du gilet de sauvetage en mer et l’observation des règles élémentaires de sécurité et des prévisions des services de la météorologie. Dans cet ordre d’idées, Aminata Mbengue Ndiaye a offert 60 gilets de sauvetage aux équipages des 4 pirogues, ayant pris part aux opérations de secours lors du drame à l’îlot Sarpan.

Par ailleurs, a-t-elle souligné : « L’importance socio-économique et culturelle, dans le secteur de la pêche au Sénégal, n’est plus à démontrer. Le secteur a occupé le premier poste d’exportation du Sénégal en 2016 et en 2017. Avec, respectivement, 216 et 244 milliards F CFA de recettes. Et c’est le deuxième poste en 2018, après l’or. Il participe à hauteur de 3,2% du Produit intérieur brut (PIB) et joue un rôle clé dans la nutrition et la sécurité alimentaire de notre pays. Il assure près de 70% des apports protéiques d’origine animale et une consommation très capitale de 29 kilos par personne, par an ». Elle n’a pas occulté les investissements consentis par l’Etat dans le secteur.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp