Agetip : La gestion du Dg El Hadji Malick Gaye décriée

Créée en juillet 1989, l’Agence d’exécution des travaux d’Intérêt public contre le sous-emploi (Agetip) fait encore parler d’elle. Selon Libération, il s’y passe des choses aux antipodes de l’orthodoxie. Il est reproché au Directeur général El Hadji Malick Gaye, un ex-thuriféraire de Karim Wade pendant l’apogée de la Génération du Concret, de distribuer à tout-va des contrats à durée indéterminée (cdi) à sa clientèle politique et à certains protégés du régime.

Reconverti au « Mackysme » sur le tard, le maire de la commune de Niandane, une  bourgade de 2000 âmes dans le Podor, s’est, en effet, révèle encore le journal Libération dans sa parution de ce samedi, attaché les services, à la veille de la présidentielle, d’une vingtaine de recrues, grassement payées à ne rien faire, au moment où beaucoup d’autres jeunes, présents à l’Agetip bien avant sa nomination, sont toujours dans la précarité.

Les agents auraient aussi perdu tous leurs avantages depuis qu’il est en poste et ceux qui lui disent la vérité sont simplement poussés à la sortie. Une trentaine de départs sont déjà enregistrés et d’autres s’annoncent. Il s’y ajoute que d’autres cafards, et pas des moindres, sont enfouis dans les placards de cette structure où l’argent, à cause des marchés juteux sur fond d’appels d’offres tronqués, coule à flots. Et, c’est pour dire le moins.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp