Anniversaire Yaya Touré: l’incroyable parcours d’un Roi d’Afrique

Né le 13 mai 1983 à Bouaké, l’emblématique capitaine ivoirien Gnégnéri Yaya Touré fête aujourd’hui ses 37 ans. Quadruple Ballon d’or africain, vainqueur de la Ligue des Champions UEFA, auteur d’un sextuplé historique sous le maillot du FC Barcelone, Champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire, double champion d’Espagne, triple champion d’Angleterre et une flopée de Coupes dans son escarcelle, le légendaire Eléphant a marqué de son empreinte indélébile l’histoire du football africain, européen et mondial.

Retour sur le parcours hors norme d’un Roi d’Afrique:

« Un jour, je pourrai raconter à mon fils que j’ai évolué avec le meilleur joueur africain de tous les temps ! » En quelques mots, l’international espagnol David Silva, va résumer parfaitement le talent hors pair et la carrière exceptionnelle de l’homme aux 102 capes avec la Côte d’Ivoire.

Milieu de terrain complet, le grand Yaya sait tout faire sur le rectangle vert. Doté d’excellentes qualités techniques, mêlées d’une redoutable efficacité, sa facilité et son aisance à réaliser les gestes les plus compliqués malgré son imposant gabarit (1,91m, plus de 85 kilos), ont construit sa légende.

Des quartiers populaires d’Abidjan jusqu’au « Royaume de Sa majesté » en passant par AthènesMonaco, l’Ukraine, la Belgique ainsi que la capitale catalane, l’enfant de Bouaké a sillonné les quatre coins du « Vieux Continent » au cours de sa riche carrière, laissant des souvenirs impérissables partout où il est passé. Des trajets qui lui ont permis de mieux se situer.

Yaya Touré suit d’abord les pas de son frère ainé Kolo et rallie les rangs de la prestigieuse académie de l’ASEC Mimosas à l’âge de 13 ans. Sous la tutelle du coach français Jean-Marc Guillou, le jeune prodige fait immédiatement étalage d’un talent certain sur les terrains ivoiriens, ce qui lui permet de découvrir l’Europe en 2001 en signant son premier contrat professionnel chez le club belge, KSK Beveren.

Photo: Yaya Touré en compagnie de Jean-Marc Guillou au KSK Beveren en 2002:

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp