Arrestation d’un Khalifiste, la police reconnait son erreur

Police in riot gear drive back a small group of anti-government protesters as they arrived to occupy a central square in Dakar, Senegal, Thursday, Feb. 16, 2012. Police used tear gas and rubber bullets to disperse protesters who had planned to go ahead with a sleep-in Thursday at Place de l'Obelisque, even though the government had banned the demonstration being held one week before the country's presidential election. (AP Photo/Rebecca Blackwell)

Le jeune khalifiste Ousseynou Sy a été finalement relaxé ce vendredi matin par le tribunal des flagrants délits. Arrêté par les policiers de la Direction des investigations criminelles dès sa sortie de prison, les vidéos de ses amis et la forte médiatisation aidant, il a été remis en liberté une heure après. La Police reconnait avoir fait une erreur. Elle a avoué aux avocats de la défense que c’était dans le cadre de la même affaire que les Pape Konaré et qu’ils ignoraient qu’il avait été jugé.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp