Bara Tine : « La polémique sur le vaccin n’est fondée que sur des rumeurs »

Il y a eu beaucoup de pandémie dans l’histoire mais celle du Covid-19 reste inédite. Bara Tine, chef du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé, indique que vu sa rapidité de propagation, sa létalité et sa forme, c’est une première. Malgré tout, il y a des gens qui doutent encore de l’existence de la maladie. Pour M. Tine, il y a des personnes qui n’ont pas un niveau intellectuel très élevé, d’autres sont des tonneaux vides qui font beaucoup de bruit, d’autres encore adorent les rumeurs, mais quoi qu’on dise, la première chose qu’on fait quand on est malade c’est de se rendre à l’hôpital. On se fait ausculter par un médecin qui délivre une ordonnance dont on suit à la lettre la posologie indiquée. Maintenant, si ces médecins viennent aujourd’hui mettre en garde contre une maladie, tous ceux qui sont doués de raison doivent les croire. « De un, nous avons dépassé, avec les progrès scientifiques, l’amour que nous portons à la patrie, et notre foi en Dieu, le moment où on invente une maladie. De deux, ceux qui regardent la télévision connaissent le nombre de personnes que ce virus a tué (plus de 300 000) à travers le monde, le nombre de personnes contaminées (plus de 4 millions), 26 morts au Sénégal et près de 3000 contaminations. Ainsi, si quelqu’un se lève pour dire que la maladie n’existe pas, il devrait faire une introspection. D’ailleurs, ceux qui disent que la maladie n’existe pas sont les premiers à stigmatiser les familles atteintes et à refuser tout contact avec leurs membres », a dit Bara Tine qui indique que les patients asymptomatiques sont plus susceptibles de se dire que la maladie n’existe pas. Sur le vaccin contre le Covid-19 dont on dit que le Président Macky Sall a donné son accord, Bara Tine estime que nul n’est plus patriote que le chef de l’Etat dont la famille et les proches vivent au Sénégal. En plus, notre pays dispose actuellement d’experts de haut niveau capables d’analyser tout vaccin qui entre dans le pays pour dire s’il est bon ou non pour la population. La polémique sur le vaccin n’est donc fondée que sur des rumeurs. Le ministère de Santé ne peut en aucun cas autoriser un vaccin nocif pour la population. Sur l’assouplissement de l’état d’urgence, Bara Tine estime que le président de la République a mis les Sénégalais devant leur responsabilité vu que le virus peut encore circuler jusqu’en septembre. Cependant, certains Sénégalais ne sont pas assez conscients de la situation. Or, il faut s’unir pour pouvoir venir à bout de cette pandémie et cela commence par respecter les gestes barrières, la distanciation sociale et limiter les déplacements. Même avec la réouverture des mosquées, Bara Tine est convaincu qu’avec une bonne organisation, en mettant en place un dispositif sanitaire devant les lieux de culte, on peut vaincre la maladie. Au niveau de Kaolack, des caravanes ont été initiées, en collaboration avec la région médicale, le district de Kaolack, de Nioro et de Guinguinéo, pour sensibiliser les populations et leur apprendre à maitriser les gestes barrières et la distanciation sociale. Il y a aussi le volet prise en charge qui est dédié aux médecins et aux infirmiers, ensuite il y a le suivi des contacts, l’aspect psychosociale et assistance sociale.

 

Bara Tine : « La polémique sur le vaccin n’est fondée que sur des rumeurs »
Lire cette vidéo sur YouTube.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp