Cap Manuel : Les forces de l’ordre chassent Ong des droits de l’homme et journalistes

Venus s’enquérir de l’Etat de santé du président Habré à la prison du Cap Manuel, hier lundi, journalistes et Ong des droits de l’homme ont tout simplement été chassés manu militari par les forces de l’ordre. Pour rappel, l’épouse du président Habré de concert avec les avocats de son mari avaient alerté l’opinion sur l’état de santé dégradant de l’ancien Chef d’Etat Tchadien. C’est hier que Ong des droits de l’homme et journalistes de la presse nationale et internationale ont pointé leur nez à la prison du Cap Manuel afin de pouvoir constater de visu l’état de santé du président Habré. Mais c’est sans compter avec les forces de l’ordre qui les ont éconduits comme pas possible. Le point de presse qui avait été prévu par ces derniers n’a finalement pas eu lieu.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp