CISSÉ LÔ, À PROPOS DE LA DROGUE : « 750 MILLIARDS F CFA EN TRANSIT DANS LA CEDEAO »

Suite à sa première sortie à propos de la circulation de la drogue dure, des parlementaires avaient réclamé son audition. Mais Moustapha Cissé Lô n’est pas de nature à se défiler. Face aux députés lors de l’examen du budget 2020 du ministre de la Justice, Me Malick Sall, Moustapha Cissé Lô, président de la commission du Parlement de la CEDEAO, a lu un passage du rapport des chefs d’Etat de la communauté sur la drogue, ce, pour corroborer l’ampleur du fléau de la drogue.

En 2013, rappelle Cissé Lô, « 750 milliards F CFA d’une valeur de drogue étaient en transit ici, dans notre espace CEDEAO. Nous devons alerter en tant que représentants des populations, nous ne devons pas politiser cette question. »

Le rapport indique que « si le trafic et la consommation de drogue ne constituent pas des phénomènes nouveaux en Afrique de l’Ouest, ils ont depuis le milieu des années 2000 pris une ampleur telle qu’ils représentent une menace pour la sécurité, la gouvernance et le développement de nos pays. Les cartels internationaux de la drogue, avec la complicité de divers réseaux criminels ouest-africains, ont commencé à transborder la cocaïne en provenance de l’Amérique du Sud, et à destination de l’Europe, et de l’Amérique du Nord. »

Le parlementaire ajoute que « la région a enregistré une augmentation de l’usage de drogue, une hausse de la production parce qu’on produit également, et du trafic. La drogue venant de l’Amérique, de l’Europe, passant par les frontières perméables. Des pays ont été cités tout récemment à Abuja : Le Nigéria, en pôle position, suivi du Ghana, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, le Nord Mali aujourd’hui ».

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp