DÉFICIT DE MOUTONS : Ziguinchor craint le ‘‘syndrome de 2016’’

A quelques jours de la Tabaski, à Ziguinchor, l’approvisionnement en moutons est assez timide. Ce qui ne rassure pas du tout les populations qui avaient vécu, en 2016, une fête de tabaski compliquée. En effet, cette année là, beaucoup de ziguinchorois étaient restés sans moutons, du fait d’un gros déficit dans l’approvisionnement en ovins.

Cette année, à quelques jours de la fête, la situation n’est point reluisante. En effet, selon les services de l’Elevage, l’objectif, pour la tabaski 2019, est de 23 000 têtes. Mais actuellement, Ziguinchor n’en a même pas accueilli la moitié. «Cette année, nous avons besoin de 23 000. Mais nous sommes actuellement à 10 000 moutons. Nous sommes très loin des 50%», a indiqué le Directeur régional de l’Elevage, Evariste Bassène. Cependant, pour l’instant, avec les mesures prises par l’Etat, l’espoir est permis, rassure-t-il.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp