Accueil Actualités FATICK – Elargissement de la carte préscolaire : Racines d’enfance construit une...

FATICK – Elargissement de la carte préscolaire : Racines d’enfance construit une 10e école maternelle au Sénégal

15
0

Après Ndoss Mbadiock, Diagane Barka, Sanghaï dans la région de Fatick, Koumbal dans celle de Kaolack, Keur Assane Ndiaye dans la région de Thiès, Saal, Kouar, Sinthian et Wassadou dans la région de Tamba, Sobème est la dixième localité du pays où l’Ong française Racines d’enfance a érigé et équipé une école maternelle publique. L’infra­stru­cture implantée dans ce village de la commune de Diarrère et qui a coûté quelque 36 millions de francs Cfa a été inaugurée mardi dernier par les autorités.

La carte préscolaire est en train d’être densifiée dans l’académie de Fatick avec l’inauguration mardi dernier, à Sobème, commune de Diarrère, d’une école maternelle publique flambant neuve. Cette infrastructure d’un coût d’un peu plus de 36 millions de francs Cfa est la quatrième construite et entièrement équipée dans la région de Fatick, la dixième du genre à l’échelle nationale, par l’Ong française Racines d’enfance. Elle est constituée de trois salles de classe séparées, d’une cuisine, d’un préau, de toilettes, d’un bureau du directeur et offre ainsi toutes les commodités pour une éducation de qualité des enfants ; d’où le sentiment de joie et de fierté légitime pour la directrice générale de l’Agence nationale de la Petite enfance et de la case des tout-petits (Anpectp) et non moins maire de la commune de Diarrère. Elle a laissé entendre lors de la cérémonie d’inauguration que ce bel édifice marque un tournant décisif dans l’amélioration des conditions de prise en charge de la petite enfance dans cette localité. S’adressant aux généreux donateurs envers qui elle n’a pas tari d’éloges, Thérèse Faye Diouf d’ajouter : «En choisissant d’investir dans la petite enfance par la construction de structures pour le Développement intégré de la petite enfance (Dipe), vous donnez aux enfants de Sobème et des autres localités que je viens de citer une chance réelle pour consolider leur identité propre et éclore leurs différentes potentialités psychomotrices, intellectuelles et sociales», a-t-elle fait savoir. En indiquant par ailleurs que cette infrastructure va non seulement contribuer à corriger les disparités longtemps notées en termes d’accès équitable aux services de Dipe, mais aussi permettre d’atteindre l’objectif du gouvernement de 68,8% de couverture en matière de préscolarisation à l’horizon 2030.
Pour sa part, la présidente de Racines d’enfance a invité les bénéficiaires «à faire vivre et à faire prospérer» ladite infrastructure. «N’oubliez pas que de votre réussite dépend aussi la nôtre ! Si nous réussissons ici, nous pourrons continuer ailleurs d’accompagner d’autres enfants», leur a signifié Mme Patricia Perpitch Mowbraye. Dans le même ordre d’idées, le directeur de l’Enseignement préscolaire, Ousmane Diouf, qui a fait part de tous les efforts que l’Etat est en train de déployer dans le cadre de la préscolarisation des enfants, a demandé aux populations de Sobème de bien entretenir et de faire bon usage de ce joyau. Non sans se féliciter du fait «qu’en plus de l’élargissement de la carte préscolaire, Racines d’enfance a permis de rendre possible la mise en œuvre de l’approche holistique dans la prise en charge des enfants».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici