GAMOU : « UN DISPOSITIF DE LUTTE CONTRE LA DROGUE »

« Nous aurons pendant toute la période du Gamou le concours de l’OCRTIS (Office central de répression contre le trafic de stupéfiants), mais également les brigades de recherches pour faire face au trafic de stupéfiants ». L’assurance est donnée par Abdoulaye Diop, le Directeur de la sécurité publique. Qui ajoute, repris par LeQuotidien : « Egalement, il faut savoir que les délinquants changent toujours de techniques et de tactiques pour faire passer leurs forfaits. Mais, nous avons des méthodes également pour faire face à tout cela. Ce qui fait que nous avons dans toutes les régions un dispositif de lutte contre la drogue. Pour ce problème effectivement, le monde évolue et la drogue génère beaucoup de milliards F CFA. Ce qui fait que les narcotrafiquants mettent les moyens pour faire passer leurs marchandises un peu partout mais le Sénégal fait partie des rares pays où ça ne peut pas prospérer. Ce sont des points de passage de la drogue, cela vient d’autres pays. »

La série de saisies de drogue continue. 5 convoyeurs ont été arrêtés suite à la saisie de 600 Kg de chanvre indien à Nianing, village sis à 8 Km de Mbour, puis, à Kédougou, pour détention d’1 Kg et 10 cornets de chanvre indien du type marron.

Plus de 2 mille policiers déployés à Tivaouane

Abdoulaye Diop de poursuivre : « Ça passe par le Sénégal parfois mais les résultats sont là. Vraiment les forces de l’ordre mettent le paquet pour endiguer le phénomène qui ne peut pas disparaître d’un jour à l’autre mais qui peut être réduit à des proportions quand même gérables ».
Dans ce sillage, signale-t-il, que la police a déployé 2 mille 086 éléments à Tivaouane. « Les populations peuvent avoir un sentiment de sécurité durant toute la période du Gamou. La police a tout mis en œuvre pour veiller sur la sécurité des personnes et de leurs biens, avant, pendant et après le Gamou. Les délinquants peuvent également se sentir observés partout où ils tenteront de commettre leurs forfaits. Ils seront traqués et mis hors d’état de nuire ».

75 individus arrêtés

Dans le cadre de leurs opérations de sécurisation, ces éléments ont procédé à l’interpellation de 75 individus dont 32 ont été déjà déférés, pour diverses infractions (vol, ivresse publique, détention de chanvre, de faux billets de banque, escroquerie, vérification de pièce d’identité). Ces interpellations ont eu lieu dans la période du 2 au 7 novembre.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp