Gorgui faye, lauréat du grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant

Gorgui Faye de l’inspection d’académie de Dioffior, dans la région de Fatick (ouest), a remporté l’édition 2018 du Grand Prix du chef de l’Etat pour l’enseignement dont le prix d’encouragement est revenu à Assyatou Koite, institutrice de deuxième classe en service à l’école élémentaire Bounama Diallo de Bakel.
Le lauréat, « enseignant craie en main », est en même temps directeur depuis 1996 de l’école élémentaire de Cobongoye dans l’inspection d’académie de Dioffor.
Gorgui Faye a reçu une médaille, un diplôme et un chèque de 20 millions de FCFA, vendredi lors de la cérémonie officielle de remise de cette récompense, à Dakar.
Issu de la 17ème promotion de l’Ecole normale régionale de Bambey, ce natif de Diofior peut se prévaloir d’une carrière de 26 ans dans l’enseignement.Il se présente aussi comme « un agent de développement » au profit de son village, où il exerce depuis 1992, date de sa prise de service, pour avoir réussi à nouer un partenariat entre Cobongoye et l’association française « Jokko Ak Saloum ».
Grace à ce partenariat, l’école du village de Cobongoye dispose désormais d’un bloc administratif fonctionnel, de cinq salles de classe en lieu et place des abris provisoires qui y étaient installés.
Un logement des enseignants, un mur de clôture, un jardin fruitier, une case des tout-petits et un atelier de maintenance des installations d’énergie solaire comptent également parmi les réalisations de ce partenariat.
Gorgui Faye a dédié ce prix « à tous les enseignants qui se battent jour et nuit’’. « Nous le recevons avec beaucoup d’humilité. Les enseignants méritent le respect de tout un chacun », a-t-il dit.
Il avait à ses côtés Assyatou Koite, institutrice de deuxième classe en service à l’école élémentaire Bounama Diallo de Bakel, qui a remporté le premier d’encouragement doté d’une somme de 5 millions de francs CFA.

Le deuxième prix d’encouragement a été décerné à Fatoumata Faty, professeur de collège d’enseignement moyen au Cem Fodé Kaba Douboumya de Sédhiou. Elle a un reçu également une somme de 5 millions de FCFA.

Le Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant a été institué en 2017 pour récompenser « un enseignant craie en main dont les qualités humaines et professionnelles, le dévouement au travail et l’exemplarité dans l’exercice de son métier et dans son comportement au sein de l’école et de la communauté méritent d’être loués et portés à la connaissance de tous ».

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp