Homicide volontaire : Mamadou Thiam déféré pour le meurtre de sa femme

Le corps de la défunte jeune femme Aminata Ka, décédée à la suite de coups infligés par son mari, a été inhumée ce samedi à Malika Montagne.

Concernant cette affaire, il y a eu tout de même beaucoup de spéculations. Après l’autopsie, on a pu apprendre que la jeune femme n’était pas enceinte. La vérité c’est qu’elle est décédée suite à un arrêt cardio-vasculaire. C’est ce qu’a du reste révélé le certificat de genre de mort.

 

Son décès est lié à une lésion traumatique de la moelle épinière au niveau d’une cervicale haute.

En route vers les chambres criminelles

L’enquête préliminaire de la police de Malika sur le crime passionnel survenu, dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 novembre, vers 23h, au quartier Ndiago/Beau Fall, a été bouclée, hier. Les hommes du commissaire Khady Diouf ont déféré Mamadou Thiam au parquet de Pikine/Guédiawaye pour homicide volontaire au préjudice de sa femme, Aminata Ka, affectueusement appelée Amina. Le mis en cause a été ensuite placé sous mandat de dépôt. Ce, après une garde à vue de 72 heures dans les locaux du commissariat de police de Malika. Thiam avait battu à mort son épouse par jalousie, avant de tenter de prendre la fuite à bord de sa moto. Il soupçonnait la jeune femme de profiter de son absence de la maison pour fricoter avec un voisin de quartier.

Ecroué en 2012 pour Cbv et pour vol avec violence en 2015

Né en 1995 à Ngoumba Guéoul, Thiam, fils de Daouda et Khady Ndiaye, est connu des services de police. En effet, en 2012, il a été arrêté, jugé et condamné à un mois de prison ferme, pour coups et blessures volontaires (Cbv). Il a été reconnu aussi coupable puis jeté en prison en 2015 durant un mois, pour vol avec violence. Ses voisins le crayonnent comme un homme violent.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp