Keur Serigne Bi et Touba : « Des initiatives sont en cours pour éradiquer la vente des faux médicaments »

Le Directeur général de la Pharmacie et du Médicament, le Docteur Yérim Mbagnick Diop, a donné hier les raisons de la rupture de certains médicaments. C’était à l’occasion d’une réunion du comité de pilotage sur l’harmonisation de la règlementation pharmaceutique en Afrique de l’Ouest. Pour le représentant du ministre de la Santé et de l’Action Sociale, « cette situation est liée à une tension de trésorerie, mais elle est sur le point d’être réglée ». Dr Yérim Mbagnick Diop rassure que d’ici peu les populations vont disposer de médicaments à suffisance et de qualité.

Le Directeur général de la Pharmacie et du Médicament annonce aussi que « des initiatives sont en cours pour éradiquer la vente de faux médicaments à Keur Serigne Bi, à Dakar et à Touba ». Il dira, sur le cas de Keur Serigne Bi, que des actions sont en train d’être menées par les autorités en charge du secteur de la santé, comme la rencontre récente avec le Khalife général des Mourides et le syndicat des médecins. Yérim Mbagnick Diop pense que la régionalisation des luttes sera plus efficace avec l’harmonisation de la règlementation.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp