LA FINALE DE LA CAN, OBJECTIF DU NOUVEAU CONTRAT DU SÉLECTIONNEUR NATIONAL (FSF)

Le nouveau contrat signé par le sélectionneur national, Aliou Cissé, avec la Fédération sénégalaise de football (FSF) stipule une qualification en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, a confirmé ce dimanche Augustin Senghor, le président de l’instance dirigeante du football national.

‘’Il est écrit noir sur blanc sur le contrat qu’il doit atteindre la finale de la CAN 2019’’, a déclaré ce dimanche le président de la FSF, invité du Grand Jury de Radio Futurs Médias (RFM, privée).

Cette sortie du président Senghor confirme ainsi les informations parues dans la presse faisant état de la prolongation du contrat du sélectionneur national, qui est désormais lié à la Fédération jusqu’en 2022.

Aliou Cissé, dont le premier contrat arrive à expiration en mars prochain, avait succédé au technicien français Alain Giresse, dont le contrat était arrivé à terme après la CAN 2015.

Toutefois, a ajouté le président de la FSF, la non qualification à la finale de la CAN 2019, qui aura lieu en juin prochain en Egypte, ne signifierait pas ipso facto un limogeage du jeune technicien.

Avec premier contrat, Cissé avait atteint les quarts de finale de la dernière édition de la CAN jouée au Gabon et qualifié les Lions à la phase finale de la Coupe du monde 2018.

Augustin Senghor a ajouté que l’ambition de l’instance qu’il dirige est de remporter le trophée continental dans les deux prochaines éditions de la phase finale de Coupe d’Afrique des nations.

Au sujet de la CAN 2025, il a réitéré ses propos pour une co-organisation avec la Guinée, la Gambie et la Mauritanie.

‘’J’en ai parlé au vice-président de la Fédération guinéenne de football, je suis en contact avec la Fédération de la Gambie et j’irai très prochainement en Mauritanie’’, a informé le président de la Fédération sénégalaise de football. Selon lui, il est important de convaincre les autorités politiques d’accepter ce principe de co organisation.

‘’Nous parlons souvent d’intégration en Afrique et je suis convaincu qu’au niveau du football et de cette CAN 2025, il est très possible de faire un grand pas dans ce sens’’, a fait valoir le président Senghor.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp