L’ETAT VEUT GREFFER LE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE À L’UNIVERSITÉ DE TOUBA

Le Gouvernement du Sénégal veut s’engager dans une croisade contre le chômage des jeunes avec une politique de renforcement des centres de formation professionnelle. Lors de sa prestation de serment, pour son second mandat, le président de la République, Macky Sall, avait annoncé la construction des centres de formation professionnelle dans chaque département du Sénégal. Une manière pour lui de procurer aux jeunes des formations qualifiantes qui pourraient augmenter leur chance de trouver du travail.

Pour le département de Mbacke, le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelles et de l’artisanat, Dame Diop, a déjà une idée sur le site où l’on devrait ériger ce centre. Selon lui, le centre de formation professionnelle de Mbacké pourrait bien être au niveau de la nouvelle université que le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, veut construire à Touba. « Je pense que c’est une très bonne articulation. Nous pouvons l’inclure dans l’université qui est en train d’être construite », a-t-il déclaré à la sortie de la cérémonie officielle du Grand Magal de Touba.

En ce qui concerne le programme de ce futur centre, le ministre estime qu’il y a des choses à faire dans le domaine des Btp à Touba. Les métiers de transformation des produits agricoles sont aussi, selon ses dires, une très bonne approche pour les femmes de Touba. Toutefois, Dame Diop a noté que ses propositions feront l’objet d’une large discussion avec les responsables que le khalife a confié l’université. « La prochaine fois nous allons revenir à Touba, discuter avec les responsable de l’université pour voir les filières pour lesquelles ce centre de formation sera orienté. Ça sera une discussion inclusive avec les responsables de l’université et des populations de Touba », a-t-il fait savoir.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp