LIBRE: Les premiers mots de Saër Kébé

Après quatre années passées en prison, Saër Kébé se réjouit d’avoir été déclaré innocent pour le délit d’apologie du terrorisme. Il s’est confessé à la Rfm, au lendemain de sa libération. L’ancien pensionnaire de la prison du Cap manuel regrette ce temps perdu derrière les barreaux. Il n’exclut pas d’enclencher une procédure d’indemnisation avec son avocat.

Mais le plus urgent, pour le ressortissant mbourois, est de tourner la page et de se concentrer sur son avenir. ‘’Je devais passer mon Master 1, mais la volonté divine a fait que j’ai été emprisonné. Ce qui m’intéresse à présent, c’est de voir comment faire pour reprendre mes études et passer mon Bac au mois d’octobre, car en prison j’avais du mal à réviser’’, fait savoir l’ex-détenu.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp