Macron dément toute crise politique après la démission de Collomb

Emmanuel Macron a démenti mercredi lors du conseil des ministres “toute crise politique” quelques heures après avoir accepté la démission de Gérard Collomb à l’issue d’un bras de fer inédit de deux jours entre le ministre de l’Intérieur et l’Elysée. Le chef de l’Etat a “souligné que c’était un choix qui appartenait à Gérard Collomb, il a rappelé aux membres du gouvernement les liens personnels entre lui-même et Gérard Collomb”, a rapporté le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, lors du compte rendu du conseil des ministres.

“Force était de constater que Gérard Collomb s’était tourné vers Lyon et vers les Lyonnais et ce faisant il s’était placé lui-même dans la position de démissionner”, a-t-il ajouté. “Le président de la République a rappelé qu’être ministre ce n’est pas une charge dont nous serions dépositaires, que chacun doit être pleinement concentré à sa tâche car les Français le méritent.”
Emmanuel Macron “a souligné que rien de ce qui se passe depuis 48 heures ne s’apparente à une crise politique, l’Etat fonctionne, les transformations sont engagées, le gouvernement est parfaitement à sa tâche”, a dit Benjamin Griveaux. “Il a appelé chaque membre du gouvernement à savoir s’élever au-dessus des intérêts particuliers”.
Jean-Baptiste Vey et Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp