Les risques de la dépigmentation

5

La dépigmentation repose sur l’usage de médicaments ou de préparations magistrales à fort potentiel éclaircissant détournés de leur indication médicale. Ces produits souvent présentés sous forme de crèmes, gels, laits corporels ou savons, appliqués sur tout le corps seuls ou en association exposent leurs utilisateurs aux risques suivants : infections, acné, vergetures, atrophie… Ces pratiques peuvent également être à l’origine d’un risque accru notamment de diabète et d’hypertension artérielle, de complications rénales et neurologiques. Enfin, cela expose l’enfant à des risques toxiques en cas d’utilisation chez la femme enceinte ou allaitante.
Les Complications :
-Dues aux corticoïdes : les dermophyties (peau glabre), les pyodermites superficielles (folliculites, impétigo, furoncles), les dermohypodermites bactériennes (érysipèle), le pityriasis versicolor , l’acné inflammatoire, les vergetures, l’atrophie cutanée (fragilité de la peau, problème de cicatrisation), hyperpilosités.
-Dues à l’hydroquinone : l’hyperchromie périorbitaire en « lunette », des achromies vitiligoides, l’ochronose exogène (due à une application prolongée d’hydroquinone), des dermatites de contact
-Les carcinomes épidermoides : (celles qui utilisent les l’hydroquinone et les corticoïdes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here