MASALIKOUL JINAAN : LA MAGNIFIQUE CONTRIBUTION DU FILS DE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE

« La communauté mouride vient de doter les musulmans de toutes obédiences, d’une œuvre gigantesque en cette majestueuse Demeure de Dieu qu’est la Mosquée Massalikoul Jinane. Tout mouride,au sens étymologique du terme, qui signifie l’aspirant à la recherche de l’agrément de son Seigneur, devrait être fier de cette belle réalisation destinée à la Communauté musulmane toute entière comme l’a si bien dit une voie autorisée de la communauté Mouride.

Massalikoul Jinane est à la croisée des chemins qui mènent au paradis, qu’ils viennent du « wird d’Al Jilani, de Ahmad AtTijani ou d’un autre parmi les Pôles, car ils sont tous sur le bon chemin. » dixit Cheikh Ahmadou Bamba. En construisant cette mosquée dédiée à tous les musulmans du monde, la Communauté mouride donne tout leur sens à ces vers du Cheikh qui magnifie les voies Qâdriyya et Tijâniyya, mais aussi toutes les autres voies tracées pour l’ascension des âmes vers leur Seigneur.

Sept longues années pour sortir de terre la Merveille de Dakar à l’image de la mosquée Hassan II de Casablanca, la Mosquée Cheikh Zayed d’Abu Dhabi ou la Grande Mosquée du Sultan d’Oman, il est des œuvres intemporelles qui transcendent les humains dans la diversité de leurs aspirations idéologiques. Au bout des chemins du paradis, Massalikoul Jinane vient sceller l’unité des musulmans non pas avec un « Cadenas » nationaliste Lepéniste, mais par la foi des croyants de toute obédience qui ouvre le cœur et y fait généreusement pénétrer la lumière de l’acceptation de la volonté divine et de la reconnaissance de ses infinies grâces. Il les accorde à qui Il veut de la même manière qu’Il « scelle les cœurs des dénégateurs ».

N’en déplaisent aux contestataires venus d’ailleurs, évoquant le coût financier tout en ignorant le gain économique induit par les éventuelles retombées touristiques, les bienfaits spirituels de Massalikoul Jinane compensent très largement la relative pauvreté économique de nos compatriotes qui sont riches des valeurs léguées par nos illustres guides et devanciers.

Les retombées d’une œuvre intemporelle ne se mesurent pas en termes de coût d’opportunité. Massalikoul Jinane n’est pas un investissement de production de biens matériels mais plutôt une industrie de perfectionnement de la foi pour l’élévation des âmes, dans un monde « sans cœur » « cadenassé » par pure cécité de la part de ceux qui ignorent qu’en économie morale on mise sur des valeurs sûres toutes autres que boursières.

Au moment où les relations entre les communautés religieuses sont, de temps à autre, fragilisées par le repli identitaire et l’émergence de courants négateurs du legs de nos illustres figures religieuses, Massalikoul Jinan restera un symbole de convergence, d’’unification de notre foi musulmane et de démantèlement des barrières intercommunautaires.

L’étincelante Massalikoul Jinane aura subitement fait germer l’espoir d’un nouveau jour dont l’avènement semble tout proche : le vent d’optimisme qui souffle autour de ses hauts minarets inspire qu’il deviendra un pôle de rayonnement islamique où les jeunes tidianes, mourides, qadr, layénes, réformistes, salafistes, chiites et autres musulmans viendront parfaire leurs sciences religieuses en dehors de toutes considérations idéologiques. Ce Centre jettera les bases d’un nouveau paradigme de l’enseignement religieux à reproduire et à modéliser en conformité avec nos aspirations profondes en matière d’offre pédagogique comme il symbolise la force de l’esprit.

 

Mon rêve est de voir à Massalikoul Jinane, se relayer dans une belle harmonie les qasaïdes de Serigne Touba, la wazifa de Cheikhna Ahmad At-Tijani, suivis des voix suaves des dévoués layènes, sous les psalmodies de versets coraniques du talentueux Hady Touré.

Le modèle MassalikoulJinane devra se multiplier, faire des émules au point que de Dakar essaimera de centres de rayonnement islamique sur d’autres sites comme la Mosquée Omarienne de la Corniche, la zawiya El Hadj Malick Sy du Plateau, la mosquée de Cambéréne, la Grande Mosquée et encore, et encore ! Que les minarets se multiplient ! Que les écoles et universités religieuses s’implantent partout ! Pour que le flambeau de l’Islam se hisse encore plus haut à l’instar de ces cinq minarets qui enjolivent encore Dakar rappelant par-dessus tout que cette lumière divine ne sera jamais éteinte dans ce pays !

C’est pour toutes ces raisons que Massalikoul Jinane est le triomphe d’une vision et la consécration de l’engagement d’une communauté. Faisons d’elle le symbole de notre vivre ensemble sénégalais et du dialogue inter et intra religieux au service d’une durable cohésion sociale. »

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp