Mbour : une série de détournement de mineurs défraie la chronique

Mbour. Ces actes délictuels sont tels qu’on ne peut pas en lister les cas. C’est du moins l’avis du commissaire Madjibou Lèye du commissariat urbain de Mbour, interrogé par notre correspondant. Selon lui, les détournements se soldent souvent par des abus sexuels, parfois suivis de grossesse. La tranche des victimes tournent entre 9 et 13 ans, selon le commissaire.

Cependant, M.Lèye assure que les limiers de la localité ne sont pas restés les bras croisés face à cette situation. Ils traquent les prédateurs sexuels qui volent la « dignité » des enfants. En effet, le commissaire informe que plusieurs personnes ont été arrêtées et déférées au parquet pour détournement de mineure et leurs dossiers sont atterris sur la table du juge.

Il n’y a pas longtemps, un sexagénaire a été condamné à 10 ans de prison ferme pour détournement de mineure et, dans la même semaine une fille de 16 ans, en classe de troisième a été abusée sexuellement par son camarade de classe, qui l’avait conduit chez lui sous prétexte que sa maman voulait parler à la fille puisque cette dernière s’est liée d’amitié avec le violeur déféré au parquet. A en croire notre source, les cas les plus fréquents de viols sur mineure se sont produits dans les communes de Saly et de Mbour. Et les exemples sont de plus en plus nombreux, conduisant à des déferrements au parquet, selon le commissaire, qui se désole de la fréquence des cas de détournements de mineures sur son périmètre de compétence. De quoi exhorter les parents à plus de vigilance.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp