Me Abdoulaye Babou: « le recours de Khalifa Sall pour son poste de député, ne peut pas empêcher une grâce présidentielle »

Elle était guettée, mais la grâce présidentielle à Khalifa Sall à l’occasion de la fête de Tabaski n’a pas eu lieu. Selon certaines supputations, le recours introduit par les avocats de l’ancien maire de Dakar pour retrouver son poste de député à l’Assemblée nationale, aurait rendu impossible la grâce du chef de l’Etat. Faux rétorque l’avocat, Me Abdoulaye Babou.

« Ce recours introduit auprès de la Cour Suprême pour son poste de député à l’Assemblée nationale, n’a rien à voir avec la grâce présidentielle. Il ne peut pas empêcher une grâce », a dit l’avocat sur la RFM ce mardi.

« Maintenant, est-ce qu’il n’y a pas un autre rabat d’arrêt introduit par Khalifa Sall dans sa condamnation pénale ? Auquel cas, la grâce est impossible. Mais si des gens ont conseillé au président de la République de ne pas accorder de grâce à cause de ce recours à la Cour suprême, ils sont dans l’erreur », a encore dit l’ancien président de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale ».

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp