Décès de Sokhna Gade Bousso : l’imam de la Grande Mosquée dément son fils

L’affaire de la mort de Sokhna Gade Bousso à l’hôpital Matlaboul Fawzeini de Touba prend une nouvelle tournure. L’imam de la Grande Mosquée de Touba, Serigne Mamoune Bousso, a désavoué son fils, Abdou Khadre Bousso, qui avait émis de graves accusations à la suite du décès de sa petite sœur, allant même jusqu’à menacer de porter plainte contre la direction de la structure sanitaire pour « négligence ».

En effet, dans une nouvelle déclaration faite, dans les colonnes de Dakaractu-Touba, par Serigne Moustapha Bousso, fils aîné de l’Imam, la famille a précisé prendre le contre-pied de Serigne Abdou Khadre Bousso qui, dira le porte-parole, a raconté des contre-vérités sur toute la ligne.

« Ce que mon frère a dit est faux du début à la fin. L’Imam m’a chargé de dire tout son satisfecit à l’endroit du directeur de l’hôpital Matlaboul Fawzeini Makhtar Lô et à l’endroit aussi de ses agents qui n’ont ménagé aucun effort pour sauver la vie de sa fille. Il rappelle que le directeur a même été jusqu’à prendre à ses dépens les frais d’hospitalisation. Il nous a aussi affrété une ambulance pour transporter la dépouille de Touba à Darou Moukhty. Par conséquent, les allégations de mon frère sont regrettables. Au lieu d’attaquer les agents de l’hôpital, mon père nous demande de les remercier profondément. Nous leur sommes profondément reconnaissants ».

Interpellé par la source sur ce désaveu, Serigne Abdou Khadre Bousso lancera à Dakaractu-Touba : « Tout ça, c’est l’œuvre de mon frère ».

Sokhna Gade Bousso a succombé à l’hôpital suite à de graves blessures.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp