Pêche : Macky exige le respect du Code

Les pêcheurs artisanaux peuvent-ils considérer que le chef de l’Etat a entendu leur appel. La réaction du Président Macky Sall sur la question de la gestion des ressources halieutiques du pays ne semble pas ramer à contre-courant des préoccupations de ces acteurs du secteur de la pêche. Ces derniers temps, ils se sont fait entendre auprès de l’opinion agitant la question des licences de pêche sur des tentatives d’octroi de nouvelles licences à 54 navires de pêche industrielle.
Avant-hier mercredi lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, comme pour faire écho à leur cri du cœur, le premier des Sénégalais «a demandé au ministre de la Pêche et de l’économie maritime (Alioune Ndoye) de faire respecter les dispositions du Code de la pêche, en consensus avec les différents acteurs».
Le Groupement des armateurs industriels (Gaipes) et de nombreuses autres organisations de la pêche artisanale avaient, il y a quelques semaines, alerté l’opinion sur des tentatives d’octroi de nouvelles licences de pêche à 54 navires de pêche industrielle sans une évaluation préalable des stocks, pouvant entraîner des effets dévastateurs et potentiellement irréversibles pour les pêcheries sénégalaises. La surpêche, l’effondrement des stocks, la sécurité alimentaire menacée, les antécédents de pêche illicite des demandeurs, la création de sociétés fictives et le risque d’évasion des bénéfices sont les risques encourus pour le Sénégal et ses citoyens, soutenaient en substance ces organisations.
Soucieux de l’avenir de la pêche artisanale, le chef de l’Etat «a insisté sur la nécessité de continuer la mise en œuvre du programme de modernisation de la pêche artisanale, avec le renouvellement des moteurs, des pirogues, l’aménagement des quais de pêche et des aires de transformation».
Le ministre Alioune Ndoye est, par ailleurs, invité par le président de la République «à veiller, en relation avec le Délégué général à l’Entreprenariat rapide des femmes et des jeunes, à l’extension du programme de renouvellement des camions frigorifiques».

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp