Pikine: Deux frères volent la pension de retraite d’un octogénaire et écopent de 6 mois de prison

Poursuivis pour les faits de vol au préjudice d’un retraité âgé de 80 ans, les frères Serigne Moussa Ngom et Mamadou Bamba Ngom ont été reconnus coupables des délits à eux reprochés. Le tribunal a suivi le maître des poursuites qui avait requis à l’encontre des deux malfrats, une peine d’emprisonnement ferme de six mois.

out serait parti de l’agression dont a été victime un octogénaire devant le portail de son domicile. Revenu fraîchement de la Poste, où il était parti retirer sa pension de retraite, le vieux Samba Mbodj avait demandé à ses enfants de lui sortir sa chaise pliante pour qu’il puisse se reposer un peu. Après s’être allongé, il a sorti l’argent de sa poche pour le recompter. Il héla un de ses fils pour qu’il lui ramène l’argent du loyer. Ayant fait le décompte final et au moment où il mettait l’argent dans sa poche, a surgi le nommé Serigne Moussa Ngom.

Ce dernier qui avait certainement suivi le vieux retraité dont la démarche était chancelante, de la Poste à la maison, était aux aguêts et suivait les moindres faits et gestes du retraité. Ainsi lorsque le vieux Samba Mbodj a tenté d’introduire l’argent dans sa poche, Serigne Moussa Ngom est sorti de nulle part pour le subtiliser, avant de prendre la clé des champs. Aussitôt, le plaignant cria de toutes ses forces pour ameuter ses enfants et leur expliquer ce qui venait de lui arriver, tout en prenant le soin de leur indiquer la direction prise par le voleur.

Ils se lancèrent donc aux trousses du malfrat qui prit la direction de la maison familiale. C’est à ce moment-là, que son frère Mamadou Bamba Ngom est sorti pour bloquer les poursuivants à la porte. En dépit des explications fournies par ces derniers, Mamadou Bamba Ngom les a empêchés d’entrer.

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Samba Mbodj réussit à convaincre sa progéniture de rebrousser chemin avec lui. Mais, étant donné que seules les montagnes ne se rencontrent jamais, le voleur est tombé quelques jours plus tard, nez à nez avec sa victime.

 

Celle-ci l’ayant reconnu, Serigne Moussa Ngom ne s’est pas fait prier pour prendre ses jambes à son cou. Mais cette fois, il n’ira pas loin puisqu’il a été rattrapé par les fils du vieux Samba Mbodj. N’eut été l’intervention rapide des riverains, Serigne Moussa Ngom allait passer un sale quart d’heure. L’ayant échappé belle, il a été cependant conduit sous la clameur publique, au poste de police de Pikine.

Entendu sur procès-verbal, il a mouillé son jeune frère Mamadou Bamba Ngom, à qui il a déclaré avoir remis une partie du magot. Sur ces entrefaites, ce dernier a été arrêté pour recel. Lui et son grand frère, au terme de leur délai légal de garde-à-vue, ont été déférés au parquet.

A la barre du tribunal de Pikine-Guédiawaye, ils ont reconnu sans anicroche les faits qui leur sont reprochés. Le sieur Serigne Moussa Ngom a cependant précisé, qu’au moment de la commission du délit pour lequel il comparaissait, il était sous l’emprise de l’alcool.

Bien évidemment, ses explications n’ont pas du tout convaincu la représentante du Ministère public, Coura Mbissane. Cette dernière a requis à l’encontre de Serigne Moussa Ngom et son frère cadet, des peines d’emprisonnement de six mois ferme.

Les faits étant constants, le juge a tout simplement suivi le maître des poursuites dans son réquisitoire en condamnant les deux frères Ngom à six mois de prison ferme chacun. Ça leur apprendra à voler l’argent des pauvres retraités !

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp