Pour avoir arraché la lèvre inférieur de sa coépouse : Fatou Ngom prend 6 mois de prison ferme

Le Tribunal de grande instance de Diourbel a vidé l’affaire Fatou Ngom, du nom de la dame qui avait arraché la lèvre inférieure de sa coépouse ‘’wuju péccargo’’, Fatou Sène.

D’après SourceA, au terme du procès, 1 an dont 6 mois de prison ferme et une amende 750 000 F Cfa ont été infligés à la prévenue. Non contente de la décision du juge, la famille de la victime compte interjeter appel.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp