Présidentielle2019 : Modou Fall décline les attentes des transporteurs de Sédhiou

En cette période de campagne électorale, les candidats rivalisent de projets de société élaborés généralement dans les bureaux et loin des populations bénéficiaires. Seneweb a interrogé Modou Fall, le président de la gare routière de Sédhiou qui porte les doléances auprès de ses pairs.

Qu’attendez-vous du président qui sera élu le 24 février ?

Que Macky Sall soit réélu ou qu’un autre soit élu à sa place, nous les transporteurs, nous plaidons pour la refonte du secteur. Aujourd’hui, il est complètement déstructuré, mal organisé et mal géré. C’est pourquoi, nous du secteur, nous souffrons énormément de cette situation qui n’a que trop duré. Il est vrai que les routes sont en bon état et nous en profitons pour remercier le président Macky Sall parce qu’il est en train de révolutionner les voies de communications. Seulement, il reste que le parc automobile est vétuste. Les quelques véhicules neufs octroyés aux transporteurs sont en nombre très insuffisants et de mauvaise qualité. Nous déplorons aussi les faibles tarifs qui ne nous permettent pas de faire de bons bénéfices.

Qu’entendez-vous par véhicules de mauvaise ?

Des véhicules de mauvaise qualité, il y en a beaucoup dans la circulation. Ce qui engouffre d’ailleurs le secteur. Des gens sans expérience, sans culture, sans qualification en matière de transport sont chargés d’aller négocier des marchés en Europe. Nous disons non et demandons aux autorités en charge du renouvellement des véhicules de mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut. On ne peut pas sous quelque prétexte que cela soit, vouloir renouveler le parc automobile sans impliquer les acteurs du secteur. Cela, nous le dénonçons avec beaucoup d’énergie parce que c’est nous qui allons payer les pots que nous n’avons pas cassés en étant obligés de prendre à crédit des véhicules non adaptés au climat et aux routes sénégalais. Qu’on nous implique, nous ne demandons rien de plus.

Vous appréciez le permis numérique ?

Bien sûr. Tout ce qui va dans le sens de sécuriser les transporteurs et leurs clients, nous approuvons. Permis à points, permis et carte grise numériques, visite technique, tout cela permet d’assainir le secteur. Le secteur du transport comme bon nombre de secteurs sont infiltrés par des intrus. Des faux permis sont en circulation au vu et au su de tout le monde. Donc des soi-disant chauffeurs sont dans la circulation et ils élèvent la courbe des accidents. Les fausses cartes grises aussi sont là et ne font que renforcer les problèmes quotidiens des transporteurs. Donc si le président Macky Sall propose le professionnalisme dans les transporteurs, nous ne pouvons que le féliciter et le soutenir d’ailleurs dans cette politique d’assainissement du secteur.

Le pont de Farafenni fait votre fierté ?

Et celle de tous les Sénégalais notamment ceux de la Casamance. Nous n’avons pas les mots qu’il faut pour exprimer notre degré de satisfaction. En tout cas les deux présidents sont à féliciter, à soutenir pour l’immense générosité dont ils ont fait montre en satisfaisant l’une des plus vieilles doléances des usagers de la transgambienne. Tout notre souhait en tant que Casamançais, témoin de son action politique et ayant compris sa vision, est de le voir réélu pour la poursuite et la finalisation de ses ambitieux projets en Casamance.