Procès des 6 masseuses de Ouest-Foire : ‘’Tous les massages sont terminés par la finition manuelle qui consiste à masser le p*n*s du client jusqu’à éj*c*lation…’’

Inculpées pour incitation à la débauche, proxénétisme, non inscription sur le fichier sanitaire et social, six(6) masseuses arrêtées au salon ‘’la main du bonheur’’, à Ouest-Foire, ont été purement et simplement relaxées par le juge des flagrants délits De Pikine, hie. Et portant le procureur a demandé l’application de la loi à leur encontre. Lors du procès, le propriétaire a expliqué les différents types de massage qui existent dans son salon, mais tous les massages sont terminés par la finition manuelle. Cela consiste, explique-t-elle, à masser le pénis du client jusqu’à éj*culation.

Depuis quelques années, les salons de massage pullulent dans certains quartiers de Dakar. Pour attirer la clientèle, les initiatrices de ces salons ont créé des sites comme ‘’nexna.com’’ ou encore senmassage.com ou elles proposent des séances tarifées aux clients. Dès qu’on ouvre le site, c’est une fille splendide qui accueille avec des numéros de téléphone. Conscients de la dangerosité de ce phénomène qui ressemble plus à de la prostitution clandestine au moyen d’annonces personnelles faites sous forme d’images obscènes qu’autre chose, les policiers ont décidé d’y voir plus clair. Les flics tentent de joindre plusieurs de ces numéros trouvés sur la toile sans succès. C’est le 78 181 19 99 qui, joint, leur a proposé des séances de massage plus finition. Ainsi, les éléments enquêteurs ont envoyé un pigeon pour prendre les dames en flagrant délit.

Ce dernier s’est alors rendu au salon de massage à Ouest-Foire pour faire un massage. Une fois dans le salon de massage dénommé la ‘’main du bonheur’’, vers les coups de 21 H passées, les agents qui étaient en civil ont fait irruption et arrêté 6 masseuses dont la propriétaire, native de Koumpentoum, Sakéwé Diop (30 ans), Ndéye Sokhna Ndack Kébé (31 ans), Evelyne Coly (31 ans), Aminata Ndoye (27 ans) et Aïssatou Diallo. Conduites au commissariat central et inculpées pour incitation à la débauche, proxénétisme et non inscription sur le fichier sanitaire et social, elles ont été auditionnées, chacune a donné sa version des faits.

Ndack Kébé, divorcée et mère de 3 enfants, reconnait le massage mais réfute les rapports sexuels

Divorcée et mère de 3 enfants, Ndack Kébé, qui travaille depuis 3 ans dans cette structure a révélé qu’elle ne boit pas de l’alcool, ni ne fume de la cigarette. Elle soutient que les policiers ont fait irruption et l’ont trouvé dans la cabine avec un client pour une séance de massage. Poursuivant son récit, elle indique gagner 20 000 FCFA par jour. A propos du massage, la prévenue explique qu’elle ne fait pas de massage plus rapports sexuels, parce qu’elle n’est pas une prostituée.

Evelyne Coly fume, boit

A sa suite, la célibataire sans enfant Evelyne Coly a reconnu : ‘’je fume de la cigarette et je bois de l’alcool. J’ai été jointe par un individu qui voulait une séance de massage. Et après avoir convenu sur le type de massage qu’il voulait, je lui ai indiqué l’emplacement du salon. Ce, avant que je ne sois arrêtées. Evelyne reconnait qu’elle avait pourtant accepté au téléphone de faire le massage finition à son interlocuteur. Mais face aux policiers, elle s’est rétractée en soutenant que ce n’était qu’une méthode pour attirer les clients. Sur le salaire, elle indique que le propriétaire lui paie mensuellement 70 000 FCFA. Elle a aussi révélé qu’il lui arrive de masser un client pour un montant de 20 000 FCFA et que les 5 000 FCFA lui revenaient.

Aminata Ndoye explique les différents types de massage : Tonifiant, doux, body body, sénégalaise, royal, intégral, le nourou massage et finition

Pour sa part, Aminata Ndoye, célibataire sans enfant explique le travail qu’elle fait. ’C’est le nommé Jacques qui m’a recrutée dans ce salon comme assistante et gérante en même temps. Les types de massages proposés aux clients sont celui appelé tonifiant, le massage doux et body body, Sénégalaise, royal, intégral et le nourou massage. Le massage finition consiste à masser le pénis du client au terme de la séance jusqu’à éjaculation. Je ne couche pas avec les clients, je me limite juste au massage’’, assure-t-elle.

Aminata Ndoye : ‘’Je peux gagner jusqu’à 50 000 FCFA par jour’’

Aminata Ndoye de poursuivre : ‘’je paie le salon au nombre de clients obtenus. Par exemple, quand une fille fait un massage à 15 000 FCFA, les 5 000 FCFA reviennent à Jacques. Je fais des annonces sur Facebook pour attirer les clients. Et je peux gagner jusqu’à 50 000 FCFA par jour. Mais, s’il arrive qu’un client me paie 20 000 FCFA, les 5 000 me reviennent’’, ajoute Aminata Ndoye qui dit travailler dans ce salon de massage depuis 3 ans.

Sakéwé Diop, propriétaire du salon : ‘’Tous les massages sont terminés par la ‘’finition’’ manuelle qui consiste à masser le pénis du client jusqu’à éjaculation

Interrogée à son tour, le propriétaire du salon de massage ‘’la main vu bonheur’’, Sakéwé Diop, mariée et mère de 2 enfants explique : ‘’j’ai une autorisation administrative à savoir un Ninéa, un registre de commerce et un diplôme de masseur me permettant d’exercer. J’ai ouvert le salon depuis 7 ans. Pour le mode de recrutement des masseuses, ce sont des filles que je connais. C’est après les avoir recrutées que je leur apprends à faire le massage’’, indique la dame qui précise les types de massage proposés aux clients. ‘’Il y a le massage simple, tonifiant, le massage doux et body body, Sénégalaise, royal, intégral et le nourou massage. Tous sont terminés par ce qu’on appelle ‘’la finition.’’ Et la finition manuelle consiste à masser le pénis du client jusqu’à éjaculation. Il n’existe pas le massage plus dans mon salon. Et les filles n’osent pas faire ledit massage parce que je les connais’’, tonne-t-elle.

Jugées hier, devant la barre des flagrants délits de Pikine, elles ont toutes nié les faits qui leurs sont reprochés. Des dénégations qui n’ont pas convaincu le procureur qui a requis l’application de la loi à leur encontre. Au terme des débats, le tribunal les a toutes relaxées renseigne les échos

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp