Recours à la Cedeao : Khalifa Sall sera édifié le 7 février

Les avocats de Khalifa Sall ont déposé une plainte contre l’État du Sénégal à la Cour de justice de la Cedeao pour violation des droits politiques de leur client, après que le Conseil constitutionnel l’a écarté de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Statuant en matière de référé, les juges de la Cedeao vont évoquer, selon Les Échos, la requête des conseils de l’ex-maire de Dakar le 7 février prochain. Dans cette procédure, Khalifa Sall demande la suspension du processus électoral, jusqu’à ce que la Cedeao statue sur son cas, et le renvoi de la date des élections.