Révélations sur l’ECO : La France va nommer un représentant indépendant à la Banque Centrale régionale

L’information est donnée par la revue économique Financial Time. Emmanuel Macron va nommer un représentant indépendant à la Banque Centrale Régionale pour surveiller les réserves. Une information de haute importance, selon la source, omise au moment où les termes du nouvel accord ne sont pas encore publiés par l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Ainsi, la France ne sortira pas de la nouvelle monnaie ECO, comme l’ont annoncé les autorités, de part et d’autres. Même si elle ne va plus siéger au Conseil d’administration.

« Le nouvel arrangement a été présenté comme une transition en douceur. La France désignera un représentant «indépendant» auprès de la Banque Centrale Régionale et contrôlera quotidiennement les réserves », lit-on dans le journal américain, repris par Pressafrik.

Concernant la parité de la nouvelle monnaie, des précisions ont été apportées à ce propos. « Pourtant, s’il y a un choc des matières premières ou une crise politique, l’Eco pourrait subir une pression soutenue. Ce n’est qu’alors que la France sera résolue à protéger une monnaie qui ne porte plus son imprimatur », écrit le journal.

Et d’ajouter : « En l’absence de volonté française, la discipline budgétaire et monétaire des seuls États africains préservera l’ancrage. Pas mal de commentateurs francophones ont regardé avec méfiance les pays voisins, où l’inflation élevée, la dévaluation et la dépréciation ont été la norme. Lorsque la monnaie du Nigéria a remplacé la livre sterling en 1973, elle était évaluée à deux nairas la livre. Aujourd’hui, vous avez besoin d’environ 470 nairas pour effectuer la même transaction. »

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp