SERIGNE MOUNTAKHA, LE GARDIEN DU TEMPLE

Né en 1933 à Darou Kayel près de Mboul, Serigne Mountakha Mbacké est un homme affable et jovial. Ouvert et disponible Serigne Mounstakha Mbacké a toujours été l’homme de confiance de ses prédécesseurs. Ainsi, Toutes les missions sensibles lui étaient dévolues surtout celles qui concernent l’enseignement, l’éducation et le système d’acquisition des valeurs culturelles. Cette fidélité envers ses supérieurs n’a jamais failli jusqu’à ce qu’il devienne aujourd’hui le khalife général du mouridisme.

Il est un homme très intègre et très humble, détourné des contingences de la vie terrestre, il est aujourd’hui l’une des figures de l’islam, les plus admirées par les disciples et les Sénégalais en général.

Homme de culture dont la conduite est une référence pour les descendants de Khadim Rassoul, il a conquis, aujourd’hui le cœur de tous les disciples mourides et de la Ummah islamique. Son ambition, est d’implanter une sphère universitaire qu’il laissera à la prospérité et dont la réputation défiera le temps. Serigne Mountakha est célèbre dans l’allégeance à ses différents maitres hiérarchiques. Il a enseigné et servi le modèle à la communauté.


Dieu, le Coran et Bamba

Grand professeur émérite et un homme de culture, il est motivé pour que l’éducation et l’enseignement occupent une place prépondérante dans la cité religieuse de Touba. Ce, afin de préserver l’héritage et de transmettre le patrimoine aux générations futures. Entre le legs des pieux anciens et les générations de son temps, il y a un fossé que le Khalife s’est proposé de combler. Le Khalife a exprimé sa volonté de faire de Touba un foyer scolastique et d’académies notamment le coran et des sciences coraniques, des sciences religieuses, des sciences religieuses classiques en islam à savoir la théologie le droit, le soufisme et toutes les sciences.

Âgé de 89 ans, Serigne Mountakha Mbacké est aussi un homme consensuel qui respecte à la lettre l’orthodoxie mouride. Ses références : Dieu, le prophète et le Coran et Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme.
Des envoyés spéciaux à Touba

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp