Succession de feue Diéourou Signaté : Qui protège l’ancien greffier Mandoky Ndiaye ?

Le tribunal de Thiès s’est déclaré, hier, incompétent pour juger Mandoky Ndiaye, l’ancien greffier à la retraite depuis un an, au motif que les faits en cause ont été commis alors qu’il était en fonction. Dix ans donc après l’éclatement de cette sombre affaire de succession, dans laquelle Mandoky Ndiaye aurait commis des actes extrêmement graves, un vent d’impunité semble souffler sur ce dossier.

Pourtant, selon Libération, les délits visés sont d’une gravité extrême à tel point que Mandoky Ndiaye avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt. Mais, l’ancien greffier, qui semble bénéficier de solides soutiens, n’a pas trop duré en détention. Dans son ordonnance de renvoi ayant conduit à l’entrée en action du tribunal correctionnel, le juge d’instruction a listé les péripéties de cette sordide affaire.

Greffier au tribunal de Thiès, Mandoky Niaye avait été désigné séquestre pour gérer la succession de feue Diéourou Signaté. Parmi les biens, un grand immeuble sis à Thiès estimé à 400 millions de Fcfa. Mais voilà, Mandoky Ndiaye n’a rien trouvé de mieux à faire que de diviser l’immeuble en deux lots et de le vendre à deux commerçants de Thiès pour… 25 millions de Fcfa qu’il a mis dans sa poche. Ce, après avoir confectionné une fausse ordonnance judiciaire qui autorisait la vente.

Lorsque l’affaire éclate, il demande à ceux à qui il avait vendu l’immeuble 7 millions de Fcfa pour « régler le problème », mais qu’il empochera. Pris la main dans le sac, il promet de rembourser les héritiers par moratoire. Ce qu’il n’a jamais fait. Le seul espoir des héritiers reposait donc sur l’issue du procès. Mais, le tribunal a estimé que Mandoky Ndiaye a agi en tant que greffier. Ce qui le disqualifiait. Alors que le juge d’instruction précisait, dans son ordonnance de renvoi, le poursuivre en qualité de séquestre pour escroquerie, faux et usage de faux.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp