TAXAWU SENEGAL EXIGE LA DISSOLUTION DE LA CENA

La Coalition Taxawu Dakar ne fait plus confiance au président de la Cena Doudou Ndir et à son équipe. En conférence de presse, ce mercredi 14 novembre, Barthélémy Dias, maire de Mermoz Sacré-cœur et ses camarades exigent l’audit de la Cena et le départ sans délai de tous ses membres. « Il est clair que ces derniers, qui restent à leur fonction en violation de la loi, ne présentent pas les garanties d’impartialité qu’exigent leurs fonctions », a fait remarquer le maire de Dieuppeul, Cheikhou Gueye, porte-parole du jour.

Pour lui, il y a lieu de s’interroger sur les rapports du président de la Cena avec Macky Sall. D’autant que, signale-t-il, « malgré l’expiration de son mandat, Doudou Ndir reste en fonction sans doute pour couvrir, comme lors des élections législatives de juillet 2017, la fraude que le pouvoir en place prépare ». Sur ce, il demande la nomination de nouveaux membres. Lesquels seront connus pour leur probité et leur neutralité pour superviser le processus électoral devant conduire à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

La question du processus électoral a aussi été évoquée lors de cette conférence de presse. Cheikhou Gueye regrette qu’à quelques mois de l’élection présidentielle le pays se trouve, selon lui, dans une situation inédite lourde de dangers pour sa stabilité. « Le processus électoral est biaisé à cause du pouvoir qui, dans une fuite en avant échevelée, a remis en cause les acquis démocratiques historiquement consacrés », a-t-il déploré. Non sans dire que les conditions d’un scrutin transparent et sincère ne sont plus réunies pour plusieurs raisons. Entre autres, les modifications unilatérales des règles électorales, du parti pris flagrant du ministre de l’Intérieur, les multiples manipulations du fichier électoral et la lenteur inexplicable dans la production des cartes d’électeurs.