Thiès et Ziguinchor : Qui sont les naufragés du 24 février ?

La présidentielle du 24 février a fait des victimes qui mettront, pour certains d’entre eux, beaucoup de temps à s’en relever. C’est principalement, selon le quotidien Tribune, le cas dans deux villes mythiques : Thiès et Ziguinchor. Dans cette dernière localité, Ousmane Sonko a littéralement balayé deux mastodontes du Landerneau politique que sont Robert Sagna et Abdoulaye Baldé. Sans parler de Benoît Sambou, des ministres Aminata Angélique Manga et Moustapha Lô Diatta, Doudou Kâ du Fongip, Mamadou Barry…

Au niveau de la capitale du rail aussi, où Idrissa Seck refait main basse sur un électorat qui lui est acquis depuis belle lurette, les ministres Augustin Tine et Alioune Sarr, le Dg de La Poste Ciré Dia, le maire Talla Sylla, Malick Mbaye de l’Anamo, le député Abdou Mbow, Abdou Fall, Serigne Mbacké Ndiaye, Ibrahima Wade du Pse, Mbaye Dione du Crédit Mutuel, Dr Papa Amadou Ndiaye du Fongip, Seynabou Ndieguène du Petit Train Bleu… devront fournir des explications plausibles sur leur bérézina à Macky Sall.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp