Travaux TER : La circulation bloquée destabilise Yarakh

Interrompu depuis ce 17 septembre, à 18h30, le trafic se complique sur cette route de Rufisque. Le Projet Train Express Régional (TER), en cours à hauteur de Cafétéria à Yarakh, fait beaucoup de frustrés.

17h. Aucun taximan ne veut affronter ces bouchons monstres. Le refus est catégorique. Sans possibilité de concession.  A part, évidemment les quelques kamikazes, «parce qu’il y en a toujours, des kamikazes ! » plaisante un passant. Et la chaleur est d’étuve, la poussière ocre qui monte est un supplice pour les nerfs à fleur de peau. Dans cet embouteillage têtu, les voitures avancent à pratiquement deux mètres par quinze minutes. Cette zone est l’une des plus embouteillées de Dakar.

Et c’est une aubaine pour les vendeurs ambulants. Car ils ont le temps de proposer, d’être refoulés, ensuite rappelés, pour enfin subir un marchandage sur mesure. Histoire de tuer le temps. Les piétons y trouvent également leur compte. Ils prennent leur temps pour traverser la route, sans stress ni pression.

Les personnes qui, d’habitude, empruntent cette voie, s’impatientent dans toute cette poussière soulevée par les machines en action : « On risque d’arriver marron, à destination ! » s’étonnent certains.  Déjà que la plupart ne sont pas au courant de la décision de barrer la route à la circulation prévue ce jour-là lundi à 6heures mais effective à 18h30. Ils devront donc passer par les déviations prévues, durant toute la semaine. Bienvenue dans la galère des riverains de Cafétéria.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp