Utilisation émojis : Un raccourci à double tranchant

Les émojis facilitent sans doute l’expression des sentiments dans la communication. Mais attention aux risques non négligeables.Chaque 17 juillet est célébrée « Word Emoji Day », la journée mondiale des Émojis. Les émojis sont des petits icones qui servent à ponctuer des messages échangés par SMS ou application de messagerie.

Les émojis les plus utilisés et leur signification

Lire cette vidéo sur YouTube.

Des études indiquent qu’ils sont nés en 1999 grâce à un opérateur téléphonique japonais.

Mais aujourd’hui, l’utilisation des ces symboles ont pris de l’ampleur dans le  monde. Un prétexte pour nous de nous intéresser à l’impact que les émoticônes ont dans nos discussions.

Selon l’enseignant-chercheur à l’UGB, Mamadou Diouma Diallo, il s’agit d’une nouvelle forme de communication qui relève du registre iconique et qui privilégie davantage le registre émotionnel dans l’échange au détriment de celui technique qui apparait dans le langage textuel.

« L’utilisation des émojis et plus particulièrement des émoticônes est une manière d’humaniser la communication électronique. Les émojis proposent une communication sommaire qui verse plus dans ce que l’on pourrait appeler « l’affection digitale ».

Dr Mamadou Ndiaye, directeur des études du Cesti pense que ces émojis offrent souvent des subtilités que le langage écrit ne permet pas.

‘’On dit souvent qu’une image exprime mille mots. Et ce qui est intéressant par rapports à ces émoticônes, c’est que ça permet souvent de manière plus ou moins voilée de dire une chose qu’on ne veut pas dire de manière franche’’.

En outre, souligne Mamadou Ndiaye, il existe pas mal de hiatus dans l’utilisation de ces nouveaux outils de communication. ‘’Il arrive que quelqu’un vous envoie un émoticône que vous ne comprenez pas du tout. Parfois aussi quelqu’un peut vous envoyer un émoticône en exprimant une idée plus ou moins différent de ce que vous pensez’’.

Il s’y ajoute également, renchérit Mamadou Diouma Diallo, que l’utilisation abusive des émojis a un impact sur le niveau de langue et la qualité d’écriture. Mais aussi le degré de réflexion. ‘’En faisant davantage recours aux émojis pour s’exprimer, parce que moins contraignant, on développe peu nos facultés intellectuelles. Leur utilisation inhibe toute réflexion rigoureuse pour être dans l’expression visuelle des sentiments ou émotions. On peut donc craindre que leur utilisation contribue à tirer le niveau de langue vers le bas et à nous priver de la poétique des mots’’, prévient-il.

 

Mais dans tous les cas, relativise Diallo, docteur en communication, la finalité de toute communication sociale est de comprendre et de se faire comprendre. De ce fait, si cela passe mieux par l’utilisation des émoticons ou plus généralement des émojis, le spécialiste n’y voit ‘’aucun inconvénient, à partir du moment où ces modalités de communication ne sont pas transposées dans l’univers scolaire ou universitaire’’.

Il n’empêche qu’il préconise des ‘’garde-fous pour éviter que le langage numérique soit transporté à l’école. Mamadou Ndiaye pense lui aussi qu’il faut couper la poire en deux : ‘’Pour moi, il faut combiner les deux, car à un moment donné, on peut être claire en écrivant un texte mais dans certaines situations, on peut juste utiliser un émoji’’.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp