CEDEAO : Assane Diouf et Cheikh Gadiaga attaquent l’Etat et lui réclament 550 millions F CFA

Assane Diouf et Cheikh Mbacké Gadiaga, tous deux en détention à la prison de Rebeuss, ont déposé des plaintes contre l’Etat du Sénégal, mardi 13 novembre 2018, à la Cour de justice de la CEDEAO. Les plaintes que les intéressés ont déposées par le biais de leurs avocats, visent les allégations de mauvais traitement, détention arbitraire et violations du droit à être jugés dans un délai raisonnable.

Selon L’As qui donne l’information, Assane Diouf réclame en sus la condamnation de l’Etat du Sénégal, une réparation de 500 millions FCfa. Pour sa part, Cheikh Gadiaga demande la somme 50 millions de F Cfa.

Dans leurs requêtes, Mes Ciré Clédor et El Hadji Diouf ont demandé à ce que les affaires soient jugées dans un délai court. Et ce n’est pas tout. Selon le journal, les requérants ont aussi fait une procédure en référé dans laquelle ils demandent à la Cour d’ordonner la libération de leurs clients.

Pour rappel, Assane Diouf est poursuivi pour injures à travers un système informatique, diffamation, trouble à l’ordre public et outrage à un ministre du culte. Il est en détention préventive depuis novembre 2017.

Le jet-setteur Cheikh Gadiaga est inculpé et placé sous mandat en même temps que Moïse Rampino pour des délits d’association de malfaiteurs, chantage, extorsion de fonds, diffamation et injures publiques par l’utilisation d’un système informatique. Ils sont en prison depuis le 28 décembre 2017. L’ancien promoteur de lutte, Gaston Mbengue poursuivi pour complicité présumée, avait aussi été inculpé avant d’être mis en liberté.