Ige, Ofnac, Armp… : Quand les Rapports se font désirer

De l’Inspection générale d’État (Ige) à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), en passant par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), la Cour des comptes et la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), les observateurs se posent, de plus en plus, des questions sur leur utilité.

En tout cas, constate Source A dans sa parution de ce lundi, la léthargie (retard et/ou absence) notée dans la publication de leurs Rapports, censée être annuelle pour la plupart de ces structures, rend sceptiques de larges franges du corps social sur la volonté de Macky Sall de combattre la mal-gouvernance et d’y mettre définitivement fin.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp