« ILA TOUBA » une voie sûre vers un second mandat ! (Mamadou Bamba Ndiaye )

Lors de la 123 ème édition du Maggal de Touba de 2017, « le bilan provisoire des accidents de la route, le jour du Maggal, était déjà de 459 victimes dont 54 morts », selon le commandant Oumar Kane. Listant les causes de ces accidents meurtriers de la route, leCommandant Cheikh Tine de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers pointe un doigt accusateur vers : « les infrastructures routières, les véhicule et les conducteurs».

La 124 ème édition du Maggal qui vient d’être clôturée, le lundi 29 octobre 2018, a connu un bilan en nette baisse, pour ce qui concerne les accidents de la route.
Selon la Police nationale, le bilan de l’édition 2018 s’établit comme suit : »Accidents constatés : 63 dont : 30 dégâts matériels – 22 corporels – 01mortel ».
En effet, aux dernières nouvelles, le bilan se serait alourdi à 07 morts dont 01 par noyade dans un bassin de rétention à Touba.
Pour ceux qui en doutaient encore, l’Autoroute à péage « ILA TOUBA » est une réalisation grandiose. Elle marquera de manière indélébile, le bilan reluisant du Président Macky Sall, dans sa première mandature.
J’avoue qu’il reste encore beaucoup de choses à faire, mais force est de reconnaitre que le bilan est déjà très positif, si l’on tient compte de l’environnement international déséquilibrement globalisé et de la conjoncture économique internationale, très peu favorable à des pays comme le nôtre.
« ILA TOUBA » nécessite encore des finitions, tant au niveau de sa matérialisation, par des signaux et des panneaux, qu’à celui de sa dotation en aires de repos et de services, équipées de toilettes et de lieux de prières. Cependant, l’Autoroute que nous avons empruntée en allant au Maggal est déjà un bijou digne de la ville sainte de Cheikhoul Khadim.
De plus de 54 morts, l’année dernière, à Moins de 10 morts cette année, rien que le bilan des accidents renseigne largement sur l’opportunité de cet ouvrage gigantesque. En le réalisant dans une agglomération aussi dense démographiquement que Touba, la sainte, le candidat Macky Sall, prend assurément une longueur d’avance sur les autres prétendants.
Comme disait Baboul Mourîdîne, Mame Cheikh Ibrahima Fall :  » Yallah dou faye kouye wakh, bayyi adji dieuf » » Allah ne rétribuera jamais ceux qui parlent au détriment de ceux qui agissent ».Or, le président Macky Sall est, indiscutablement, dans le temps de l’Action.

Mamadou Bamba Ndiaye
Ancien Ministre des Affaires religieuses
Contact : Email :ndiabamba1949@gmail.com