Ismaila Madior Fall bloque les candidats à cinq… Khalifa Sall et Karim Wade out…

Il n’y aura plus de cinq candidats, au moment du départ pour la Présidentielle du 24 février 2019. C’est du moins ce que prophétise le Garde des Sceaux, ministre de la Justice qui loue le système du parrainage qui bloque les candidats farfelus. Au moment où l’opposition a fini de caler les pieds et de Khalifa Sall et de Karim Wade dans les starting-block pour le top de départ.

Les conditions qu’impose le système du parrainage réduit drastiquement les candidatures.

« Cela va de soi, parce que pendant longtemps qu’est-ce qu’on avait au Sénégal, n’importe qui peut se lever et dire que je suis candidat. Nimporte qui…C’est fini. On l’a vu avec le parrainage…Il faut parcourir le pays, parler aux Sénégalais, les convaincre, leur donner une fiche de parrainage. Evidemment ça, c’est les candidats qui ont de l’envergure, qui ont de la représentativité qui y parviendront. Au bout du compte, il y aura une chute drastique, il faut s’en féliciter », balance tout de go Ismaïla Madior Fall à l’opposition, sur  la Rfm.

D’ailleurs, lors du vote du budget du ministère de la Justice jeudi, le Pr Ismaïla Madior Fall a disqualifié Karim Wade et Khalifa Sall.

« On a tendance à réduire la justice à deux affaires ordinaires dans lesquelles sont impliquées des hommes politiques. On exagère sur les décisions qui sont rendues, on les instrumentalise, on les politise, on les caricature et après on veut faire croire aux Sénégalais que c’est la justice. Cela ne passera pas », se désole-t-il.

« Khalifa Sall et Karim Wade seront candidats, sinon, il n’y aura pas d’élections, il y aura des combats de rue », « Nous ne permettrons pas à Macky Sall de choisir ses propres adversaires », « Ils veulent instrumentaliser la justice pour bloquer les candidatures de Karim Wade et Khaalifa Sall », voilà, entre autres, morceaux choisis des déclarations des leaders de l’opposition  qui participaient jeudi à une marche pour des élections libres et transparentes…