Mohamadou Makhtar Cisse : « On est à plus de 60 % d’électrification rural »

Mouhamadou Makhtar Cisse, ministre du Pétrole et de l’Energie qui présidait l’atelier national de présentation de la Stratégie, Feuille de Route et Plan d’Actions pour le secteur Electricité, ce jeudi a indiqué que le Sénégal est à « plus de 60% d’électrification rural ». Selon l’ancien Directeur de la senelec, « la moyenne africaine est de 30%. Il y a eu des disparités certes, mais c’est un bon taux ». Le ministre a également soutenu que trois (3) composantes ont été ciblées dans le cadre de ce projet.

« On est à plus de 60% d’électrification rural. La moyenne africaine est de 30%. Il y a eu des disparités certes, mais c’est un bon taux. Et notre ambition, c’est d’atteindre l’accès universel en 2025 », a indiqué le ministre.

Selon lui, « il y a trois composantes essentielles : la première composante, c’est de moderniser, densifier le réseau de transport de l’énergie. La deuxième composante du projet va viser l’extension du réseau, l’électrification rurale. Et dans le cadre du second compact, il n’y a pas moins de 700 km de ligne moyenne tension qui sera mise en place sur l’ensemble du territoire national, pour aider à intensifier le réseau et améliorer le taux de couverture. Et une troisième composante naturellement qui est aux réformes à l’encadrement, juridique ». C’est aujourd’hui, une des raisons, dit-il, qui explique la Feuille de Route du secteur de l’Électricité.

Car d’après Makhtar Cissé, dans tous les documents de stratégie de politique économique du Sénégal, depuis au moins une vingtaine d’années, le coût de l’électricité a été identifié comme une contrainte pour la croissance. De même que l’accès à l’électricité.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp