Rufisque: Un homme titube, tombe et mort sur le boulevard Maurice Gueye

Residents take pictures with their mobile phones of the body of a man killed by gunfire on January 11, 2011 in Abidjan. At least two civilians were killed after lengthy bursts of gunfire were heard in a tense neighbourhood of Ivory Coast's crisis-stricken commercial capital Abidjan. Two bullet-riddled bodies were seen lying in a street of Abidjan's Abobo neighbourhood, a stronghold of the country's internationally recognised president Alassane Ouattara. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Un homme est décédé hier sur le boulevard Maurice Gueye de Rufisque. Le corps du quarantenaire a été retrouvé couvert d’une toile de couleur noire.
*C’est une scène pathétique et rare. Celle qui s’est produite sur le boulevard Maurice Gueye de Rufisque. Un scénario curieux qui attire l’attention des passants. Le cadavre qui était étalé à mème le sol a suscité moult commentaires parmi la foule. « Je l’ai aperçu au moment où il titubait, avant de s’affaler de tout son poids. Dans la foulée, des gens ont accouru à son secours. Il est resté inerte. Il était déjà mort » a témoigné un tablier dans les colonnes de l’Observateur. Poursuivant son argumentaire, il ajoute « Je pense qu’il a été victime d’une crise. Pour le moment, on ignore son identité, ce qui fait que personne n’a pu informer sa famille« .
Il est à noter que la dépouille a mis beaucoup de temps avant que les soldats du feu ne viennent. Ce que déplore bon nombre de gens pour qui, le Sénégal doit dépasser ce stade. « Il est inconcevable qu’en 2018, dans notre pays, que l’on puisse perdre autant de temps, juste pour enlever un corps sans vie, de surcroit, sur le rebord d’un boulevard très emprunté. ce, alors que la caserne des sapeurs pompiers est à moins d’un kilomètre. Franchement, c’est écoeurant » a pesté un jeune visiblement choqué. In fine, la dépouille a été acheminée par la police à la morgue après constat d’usage.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp