SECOND RETOUR DE PARQUET : LE JUGE D’INSTRUCTION ATTEND UN ORDRE DE POURSUITE

Les deux militaires de l’armée de l’air qui avaient tenté de braquer l’agence Wafacash sise à Nord-Foire n’ont toujours pas été placés sous mandat de dépôt. Déférés une nouvelle fois au parquet ce lundi, ils ont bénéficié d’un second retour de parquet. Le juge d’instruction en charge du dossier, attend, selon nos sources, un ordre de poursuite qui doit être délivré par le ministre des Forces armées pour les envoyer à Rebeuss.

Les faits retenus contre les deux militaires sont association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’arme et de véhicule, violence et voies de faits. Dès les premières heures de cette affaire, la direction de l’information et des relations publiques de l’armée s’était fendu d’un communiqué de presse pour informer que l’un des assaillants n’est pas à son coup d’essai d’autant qu’il a été, dans le passé, poursuivi pour des faits similaires. « Il été épinglé au poste de Ziguinchor pour des faits de vol. Il été sanctionné. D’ailleurs les sanctions sont toujours en cours. Il va être traduit devant une commission d’enquête en vue de sa radiation », avait déclaré le colonel Abdou Ndiaye. Qui révélait que le pistolet qu’il a utilisé est une arme qu’on utilise pour lutter contre le péril animal sur les plateformes aéroportuaires où il n’y a pas seulement les oiseaux.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp