Sen Café Actu du Jeudi 29 novembre 2018 par Adama Sow

A la Une : Mamadou Ibra Kane : « La plupart des patrons de presse sont des criminels… », Le code des communications électroniques voté hier : les internautes crient à la censure au Sénégal, Ouverture du congrès de l’Internationale libérale : Macky tient son sommet sans Wade et Idy
1-Mamadou Ibra Kane : « La plupart des patrons de presse sont des criminels économiques, sur 23 journaux quotidiens seuls 3 sont solvables ». Le Président des patrons de presse éditeur des quotidiens Stades et Sunu Lamb et surtout principal imprimeur des journaux n’épargne pas ses collègues. Selon Mamadou Ibra Kane, l’avenir de la presse est terriblement menacé parce ce que la situation est économiquement dramatique
2-Abdoulaye Baldé rejoint Macky Sall : Le leader de l’Union des centristes et maire de Ziguinchor a renoncé à sa candidature présidentielle pour rejoindre Macky Sall. Le pacte sera scellé ce vendredi à Dakar
3-Adja Dior Diop s’en est allée : Connue pour son engagement dans la défense et la promotion des droits de la femme, Adja Dior s’est beaucoup investie pour l’autonomisation des femmes. Elle a été à la base de la création du Rasef (Réseau africain de soutien à l’entrepreneuriat féminin) qui compte 65 mille membres
4-Congrès de l’Internationale libérale à Dakar sans Rewmi et le PDS : Ce qui devait être une occasion de la famille libérale sénégalaise vire à la confrontation entre l’APR hôte de la présente conférence et les partis Rewmi d’Idrissa Seck et du PDS. Le congrès s’ouvre ce jeudi à Diamniadio
5-Huit mille emplois menacés par une décision suspecte du ministre du commerce : 4 hommes d’affaires ont été autorisés d’importer 70 mille tonnes sucre alors que 140 mille tonnes sont en souffrance dans les magasins de la Compagnie sucrière sénégalaise l’un des fleurons de l’économie nationale….
6- L’opposition manifeste aujourd’hui : Le Front de résistance nationale (FRN) compte mobiliser toute l’opposition cet après-midi entre l’Obélisque et la RTS pour exiger le contrôle du fichier électoral et dénoncer le système de parrainage des candidatures à la présidentielle du 24 février prochain
7-Code des communications électroniques : La loi a été adoptée hier par les députés malgré une forte opposition de certains élus et une frange de la société civile qui demande l’amendement de l’article 27 qui selon eux va donner aux autorités l’occasion de censurer Internet au Sénégal

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp