Silence «coupable» : Idy renvoie l’ascenseur aux Sénégalais ?

Au sortir de la Présidentielle du 24 février 2019, le leader du parti Rewmi est devenu aphone. Ce silence semble expliquer le la rancœur de l’ancien Premier ministre vis-à-vis su peuple souverain qui en dépit de la situation économique difficile du pays, a porté son choix sur le président sortant.

Allergique au régime en place…

Depuis le départ de son parti du premier gouvernement de Macky Sall en 2012, le leader du parti Rewmi ne cesse de multiplier les sorties contre le tombeur de Wade en 2012.

«Les populations constatent que les ruptures qui avaient été promises par l’actuel régime n’ont pas été réalisées. Il y a une seule rupture que Macky Sall a réalisée, c’est sa rupture avec le peuple sénégalais. C’est clair qu’il a rompu le contrat qu’il avait signé avec le peuple sénégalais. Mais toutes les autres ruptures vertueuses que le peuple était en droit d’attendre dans la gestion des affaires de l’Etat, c’est-à-dire une véritable République, où les dirigeants se concentrent sur la commande citoyenne comme lorsqu’une entreprise reçoit une commande d’un client avec un cahier de charges précis, l’entreprise ne peut dire vous voulez une peinture blanche mais moi je vais vous donner une peinture noire. L’entreprise doit donner la peinture blanche demandée par les citoyens», avait soutenu l’ancien Premier ministre.

Wanted Ndamal Kadior ?

Idrissa Seck observe un profond silence depuis l’éclatement de l’affaire Petrotim qui éclabousse Aliou Sall accusé par la BBC d’avoir touché des pots de vin.. Et les supputations sont allées bon train, du côté de l’opposition comme du pouvoir. Mais selon les responsables Rewmistes de Thiès, Idrissa Seck se prépare à faire face aux Sénégalais pour se prononcer sur la question. Selon son chef de cabinet Ousseynou Guèye, Idrissa Seck n’est pas dans une logique de récupération politique ou de quête de légitimité, pour parler à tout vent de questions aussi importantes que celle du pétrole.

Ainsi, les Sénégalais dans leur majorité ne comprennent pas le silence de Ndamal Kadior. Idrissa Seck est resté de marbre au combat du peuple sur la préservation de ses ressources naturelles. A-t-il une longue dans contre le peuple qui a choisi le président sortant à son détriment ? Est-il fatigué de se battre politiquement pour un peuple qui ne lui a pas rendu la monnaie de son combat ? Tout porte à le croire.

«Je sais que les Sénégalais me réclament… »

Idrissa Seck a fait une brève apparition dans une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Elle est prise par un de ses proches, au nom d’Assane, venu de Thiès pour lui rendre visite dans sa Résidence de Dakar sise au quartier Point E. Dans la vidéo, l’ancien édile de la capitale du rail s’explique sur son long silence.

«J’ai dit à Assane que je sais que les Sénégalais me réclament, mais que je vous demande de rester calmes et sereins. C’est vrai, ça fait longtemps que je n’ai pas fait de sortie. Mais, quand on est un homme de parole, on ne peut pas la prendre à tout-va. Il faut attendre l’heure H pour le faire», déclare l’ancien Premier ministre de Me Abdoulaye Wade.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp