Thiès : 2 milliards FCFA pour remplacer les « Djakarta » par des tricycles

Le ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la Main d’œuvre Abdoulaye Diop a procédé au lancement officiel de la première phase du programme de remplacement des mototaxis « Djakarta » par des tricycles, lequel devrait permettre de financer 1.600 véhicules pour un coût de 2 milliards de francs CFA.

La cérémonie de lancement s’est tenue jeudi à Thiès, avec la participation du Délégué à l’entreprenariat rapide des jeunes et des femmes (DER), Papa Amadou Sarr, de représentants de la Banque nationale pour le développement économique (BNDE) et de partenaires financiers du programme.

La Fédération nationale des conducteurs de mototaxis s’était fait représenter par des responsables venus de 12 régions du Sénégal, une rencontre qui s’est déroulée en présence du maire de la ville Talla Sylla.

Une dizaine de prototypes de tricycles ont été présentés à cette occasion aux bénéficiaires.

Le ministre Abdoulaye Diop a remis au président de la Fédération régionale des conducteurs de mototaxis, Samba Coumba Samb, une notification de financement d’un milliard de francs CFA, accordé par la DER et qui s’ajoutera au milliard que la BNDE a logé dans le compte de la Fédération qu’elle héberge.

Le coût de cession des tricycles doit être compris entre 1,2 et 2 millions de francs CFA, à travers un crédit revolving dont l’évolution dépendra de la capacité des bénéficiaires à rembourser, a relevé le directeur général de la BNDE, Thierno Seydou Nourou Sy.

Le projet devrait favoriser « la création massive d’emplois », à travers la mise en place de de très petites entreprises (TPE) et d’entreprises individuelles pour la gestion des tricycles, selon Abdoulaye Diop.

Ces voiturettes testées dans différentes régions, ont l’avantage de « proposer une alternative plus sécuritaire, plus confortable et surtout plus rentable », a dit M. Diop.

Il est prévu dans le cadre de ce projet d’installer à Thiès, une unité de montage de tricycles, de former et d’incuber 350 jeunes sortants des écoles de formation technique.

Le projet prévoit aussi de former 500 mécaniciens à la réparation de ces nouvelles motos et de les doter de kits de réparation. La main d’œuvre locale assurera la sous-traitance dans les domaines de la tôlerie, de la peinture et de la confection, ajoute le ministre.

Le ministre en charge de l’Emploi annonce par ailleurs que le Premier ministre indien a annoncé, lors d’un entretien mercredi avec le chef de l’Etat Macky Sall, que son pays est disposé à mettre à la disposition du Sénégal quelque 250 tricycles électriques, qui seront répartis à travers le pays.

A terme, l’objectif de ce programme est de doter les 232.000 conducteurs de ces nouveaux types de moyens de transport en commun.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp