Thiès: Papa Abdoulaye Seck accueilli avec des récoltes de mil et d’arachide en état de “développement satisfaisant…”

Le Dr Papa Abdoulaye Seck, dans sa seconde journée de la tournée qu’il a initié, depuis un certain temps, a procédé à la visite des sites de Thilmakha et de Gangou, deux localités situées dans le département de Tivaouane. Le spectre du déficit hydrique s’est vite dissipé, selon les populations, avec la reprise de la pluviométrie et une bonne mise en œuvre du programme d’adaptation combinée à un encadrement technique.

Et ce sont des opérateurs et producteurs “très satisfaits” que le Ministre a trouvés sur place. Les cultures y ont bien poussé car, pour l’arachide, il y a eu un très bon développement et le mil en état de récolte. Très satisfaits, ces braves agriculteurs ont bien accueilli le Ministre en lui montrant les épis fraîchement coupés.

La réalité objective, c’est-à-dire la réalité du terrain, nous permet de dire sans risque de nous tromper que, contrairement à ce qui était prédit par certaines personnes, on a une bonne campagne agricole matérialisée par un bon développement végétatif, en ce qui concerne ici. Elle est favorisée par un bon retour à une pluviométrie plus ou moins normale, mais aussi l’obtention de semences de qualité par le biais, effectivement, du circuit étatique, par la mise à la disposition des producteurs d’engrais de qualité et grâce, également à un bon encadrement rapproché“, se félicite-t-il.

Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural de poursuivre: “Je crois que c’est la synthèse de tous ces facteurs qui expliquent pourquoi, aujourd’hui, nous pouvons avancer que, dans  cette localité, l’hivernage s’est passé dans de très bonnes conditions. Nous avons vu du mil aussi, dans cette localité. Cela nous fait immensément plaisir parce que certains avaient déclaré qu’il n’y aurait pas de mil au Sénégal, cette année. Mais le terrain nous dit non il y aura bel et bien du mil et c’est ce que je suis en train de voir…

C’est dire, donc, que, si on discute et on élabore des discours à partir des réalités du terrain, on se rendra compte que, notre agriculture, sans avoir achevé et sans avoir matérialisé ses objectifs, est, quand même dans une dynamique de progrès durable et continu et que, si nous continuons à matérialiser la vision stratégique de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République, incontestablement, nous aurons une agriculture nouvelle qui va nous permettre effectivement de prendre en charge nos besoins alimentaires mais aussi de jouer un rôle capital, un rôle pivot au niveau de l’approvisionnement du monde, c’est-à-dire, au niveau du marché international.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp