VIOLS, MENDICITÉ, MALTRAITANCE…HUMAN RIGHTS WATCH ACCABLE LE SÉNÉGAL

D’après les données existantes, Human Rights Watch estime que plus de 100 mille talibés vivant en internat « daara » à travers le Sénégal sont contraints par leurs maitres coraniques ou marabout à mendier de l’argent, de la nourriture, du riz ou du sucre. Le rapport révèle également des dizaines d’abus graves perpétrés à l’encontre d’enfants talibés par les maitres coraniques ou leurs assistants entre 2017 et 2018, notamment des cas de morts d’enfants, de passages à tabac, d’abus sexuels, de talibés enchainés ou emprisonnés et de nombreuses formes d’actes de négligence et de mise en danger. 
Les abus ont été commis dans au moins huit des 14 régions administratives du Sénégal que sont Dakar, Diourbel, Fatick, Kaolack, Louga, Saint Louis, Tambacounda et Thiès.

Selon Human Rights Watch, les conclusions du rapport s’appuient sur dix semaines de recherches de terrain menées au Sénégal entre juin 2018 et janvier 2019, des entretiens téléphoniques réalisés entre mai 2018 et mai 2019, et des informations provenant de sources secondaires fiables, notamment des documents juridiques et des articles de presses. En outre, plus de 150 personnes dont 88 talibés ou anciens talibés, des dizaines de maitres coraniques et des travailleurs sociaux ont été interrogés/ Le rapport révèle les décès de 16 enfants talibés entre 2017 et 2018 du fait d’abus, d’actes de négligence ou de mise en danger de la part de maitres coraniques.

De même, Human Right Watch a documenté 61 cas de passages à tabac ou d’abus physiques perpétrés à l’encontre des talibés en 2017 et 2018 , 15 cas de viol, tentatives de viols ou abus sexuels, 14 cas d’enfants emprisonnés, attachés ou enchainés dans un daara. Les enfants, renseigne le document, s’étaient fait battre par un marabout ou son assistant pour ne pas avoir rapporté le versement exigé.

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp