Affaire du trafic des passeports: les aveux dévastateurs de Condé

Le faussaire E Hadj Diadji Condé a fait des aveux dévastateurs, face aux enquêteurs. « On se partageait les montants et chacun avait son quota. Parfois, je venais dans leurs bureaux à l’Assemblée nationale.

On travaillait ensemble » avoue El Hadj Condé qui était déjà sous le coup d’un ordre d’incarcération, Libération. Le réseau gérait des visas pour l’Italie, la France, l’Allemagne. La mafia est active depuis la douzième législature.

Selon l’Obs, l’un des députés cités dans le trafic de passeport diplomatique a été entendu à l’Assemblée nationale par Moustapha Niasse et Aymerou Gringue, président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp