Accueil Actualités 25 cas de Covid-19 au Sénégal : l’Etat est à moitié responsable,...

25 cas de Covid-19 au Sénégal : l’Etat est à moitié responsable, selon Seydina Seck

Le journaliste chroniqueur Seydina Seck se trouve actuellement en France, 3e pays le plus touché d’Europe après l’Espagne et l’Italie. Joint par Infosrewmi, il indique que la situation est assez grave avec les mesures de restriction sur tout le territoire. Il comparait la situation économique mondiale à celle de 2008 même si le moment n’est pas encore à la hausse des prix. Toutefois, cela va inévitablement commencer à se ressentir dans les prochains mois. Mais, il ne s’inquiète pas pour la France dont le gouvernement a pris les devants en ayant des stocks qui peuvent approvisionner le pays jusqu’au mois de septembre mais plutôt pour le Sénégal qui n’est pas préparé.

Sur le nombre de cas qui augmente de jour en jour, Seydina Seck pointe du doigt la responsabilité de l’Etat du Sénégal qui a tardé à fermer ses frontières. Ce, surtout qu’il a fait une vidéo pour alerter les autorités dès la détection du premier cas. Il avait aussi demandé à ce que les événements religieux soient reportés ou annulés. Si cela avait été fait plus tôt, on n’en serait pas à autant de cas. Il estime même que les chiffres sont au-delà de ce que le ministère de la Santé annonce dans les médias certainement pour ne pas alarmer les populations. Très inquiet par la rapidité de propagation du virus, M. Seck se dit que les Sénégalais ne se rendent pas compte de la gravité de la situation qui peut entrainer une crise économique et sociale.

Seydina Seck de féliciter le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, pour les mesures prises contre les individus qui nient l’existence de la maladie. Il ne doit y avoir aucune hésitation, selon lui, à sanctionner les coupables. Les diffuseurs de fausses informations devraient aussi, à son avis, être sévèrement punis. Parce qu’au moins les autorités sanitaires tiennent les populations informées, il ne faudrait donc pas que des individus malintentionnés se mettent à véhiculer des fake news. M. Seck d’appeler la presse à traiter avec sérieux et responsabilités les informations à destination du public.

Pour le Magal du Kazu Rajab dont la formule a été modifiée cette année à cause du coronavirus, Seydina Seck estime que le discours du Khalife de Serigne Fallou a été clair. Que chacun reste chez soi et célébrer en famille, faire des récitals de Coran et des prières. La Mecque est notre référence et elle a été aujourd’hui fermée, il estime donc que les gens devraient se conformer à la décision des autorités car la santé est au-dessus de tout. Et à l’instar de l’arrêté Ousmane Ngom, l’Etat doit prendre ses responsabilités pour faire respecter l’arrêté du ministre de l’Intérieur interdisant les rassemblements.

Le journaliste de rappeler les règles d’hygiène de base (lavage fréquent des mains, tousser sur le coude si on n’a pas de masque) d’exhorter à éviter les rassemblements et de limiter les déplacements non nécessaires. Si les populations respectent ces mesures à la lettre, le Covid-19 pourrait ne pas atteindre certaines proportions dans notre pays.

Regardez la vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici